User Tools

Site Tools


Action disabled: media
20181212-p11-berlin

Les choix de Macron inquiètent Berlin et Bruxelles

Cécile Ducourtieux Et Thomas Wieder

Le chef de l’Etat prend le risque de se voir reprocher de renouer avec les mauvaises habitudes françaises

  • renouer avec les mauvaises habitudes françaises 于法国的坏习惯妥协 (重归于好)

BRUXELLES - bureau européen BERLIN -correspondant

Il n’est pas sûr qu’Emmanuel Macron ait réussi à rassurer les « gilets jaunes ». Il est certain, en revanche, qu’il aura inquiété Berlin et Bruxelles. En Allemagne, les réactions à l’allocution télévisée du président français, lundi 10 décembre, ne se sont pas fait attendre. Et, si le gouvernement d’Angela Merkel n’a pas officiellement réagi, les commentaires publiés dans la presse donnent une idée du fossé qui sépare désormais Paris et Berlin.

  • l’allocution télévisée 电视演讲。allocution指短演讲
  • se faire attendre 被期待
  • le fossé 鸿沟。

Sous le titre « Le président fait de la France la nouvelle Italie », Olaf Gersemann, le chef du service économique du quotidien conservateur Die Welt, a sonné, mardi, une très lourde charge contre M. Macron. Sa « réaction à la foule en jaune doit déclencher la sonnette d’alarme à Berlin. Emmanuel Macron n’est plus un partenaire pour sauver l’Europe et la zone euro, mais un facteur de risque. »

  • la foule en jaune 黄色的暴民, 指黄马甲。
  • déclencher la sonnette d’alarme a Berlin 使柏林的警报响起
  • un facteur de risque 风险的信使

Le quotidien du groupe Axel Springer estime que la France « va bientôt de nouveau dépasser les 3 % de déficit fixés par le traité de Maastricht ». Selon Die Welt, « la France, qui a pourtant le potentiel de contester à l’Allemagne sa place de leader économique de l’Europe, est maintenant menacée de rejoindre l’Italie en troisième classe ».

  • le traité de Maastricht 马斯特里赫条约

Moins virulente dans le ton, la Süddeutsche Zeitung a réagi avec la même inquiétude. « Macron sacrifie ses objectifs sur l’autel des gilets jaunes », titrait, dès lundi soir, le quotidien munichois de centre-gauche. « La crédibilité en matière budgétaire : telle devait être la marque de fabrique d’Emmanuel Macron vis-à-vis de ses partenaires européens. Voilà maintenant que, face à la dure protestation des “gilets jaunes” contre sa politique économique, [il] renonce à sa politique de réduction des déficits ».

  • virulente 激烈的,严厉的
  • sur l’autel des gilets jaunes 在黄马甲的祭坛上。 sur l'autel de 在。。。的祭坛上
  • le quotidien munichois 慕尼黑的日报
  • la marque de fabrique = hallmark. 原意是商标。 fabrique是工厂的意思

Les réactions allemandes à cette allocution ne seraient pas si sévères s’il ne jouissait pas, outre-Rhin, d’une image aussi positive. Celle-ci s’est cristallisée dès la campagne présidentielle de 2017. A l’époque, le candidat d’En marche ! n’avait pas voulu faire comme François Hollande qui, cinq ans plus tôt, avait promis qu’il obligerait Mme Merkel à renégocier le traité de stabilité budgétaire signé par Nicolas Sarkozy. Plutôt que de leur faire la leçon, M. Macron avait choisi de séduire les Allemands. Et, pour cela, de les convaincre de la « crédibilité » de sa politique économique afin qu’ils le suivent dans ses projets de « refondation » de l’Europe, en particulier sur la zone euro, en acceptant notamment de la doter d’un budget spécifique.

  • le candidat d’En marche !指马克龙。 En marche !是马克龙为首的进步党。这个党就是带!号的

Accueil triomphal

L’opération avait réussi. Vu d’Allemagne, il était celui qui allait enfin entreprendre les réformes si longtemps attendues par Berlin et tant de fois différées par ses prédécesseurs. Cette popularité – la presse allemande l’avait qualifié d’« enfant prodige » de la politique française en 2017 – était restée quasiment intacte jusqu’à ces dernières semaines. En témoigne l’accueil triomphal que lui a réservé le Bundestag, le 18 novembre. Un an après son discours de la Sorbonne, auquel Mme Merkel avait répondu si tardivement et si prudemment, M. Macron était venu, une nouvelle fois, exhorter l’Allemagne à se montrer plus constructive afin de franchir « une nouvelle étape » de la construction européenne. Au Bundestag, il avait prononcé cette petite phrase de nature à ravir le public allemand, quitte à conforter le reproche qui lui est régulièrement fait par ses contempteurs de trop volontiers dénigrer la France quand il se trouve à l’étranger : « Ici [en Allemagne], les règles créent la confiance et l’adhésion ; de l’autre côté du Rhin, elles ont souvent engendré la méfiance et trop souvent l’art du contournement. »

  • tant de fois différées 迟迟不到。 différées 延期的,推迟的
  • enfant prodige 天之骄子
  • tardivement 很迟,很晚
  • l’art du contournement

Trois semaines plus tard, il s’expose au grief de renouer avec les mauvaises habitudes avec lesquelles il avait promis de rompre. L’Allemagne saura-t-elle se montrer indulgente ? Dès lundi soir, l’économiste allemand Henrik Enderlein, directeur de l’Institut Jacques-Delors à Berlin, faisait sur Twitter ce rappel : « L’Allemagne, lorsqu’elle [adopta] les réformes Hartz [sur le marché du travail, au début des années 2000], ne [respecta] pas la règle des 3 %. Justification de G. Schröder [alors chancelier] : faire les vraies réformes tout en réduisant le déficit, c’est trop. Dans son analyse, l’UE devra prendre en compte les réformes difficiles mises en œuvre par Macron. »

  • prendre en compte=take into account

A Bruxelles, où les dirigeants de l’UE doivent se retrouver, jeudi et vendredi, pour valider un plan de réformes de la zone euro, le peu d’enthousiasme qui restait à l’égard des projets de M. Macron sur la zone euro risque de s’évanouir. Quand les négociations entreront dans le vif du sujet, dans le cadre du budget pluriannuel de l’UE, la probable dérive des comptes publics français rendra toutes les exigences hexagonales vaines.

  • s’évanouir 烟消云散

La Commission européenne s’est gardée de réagir à chaud. « Nous surveillons de près les possibles nouvelles mesures annoncées, mais nous ne pouvons faire aucun commentaire avant qu’elles aient été formellement annoncées et détaillées », a déclaré Valdis Dombrovskis, vice-président de l’institution en charge de l’euro. Le temps qu’un correctif budgétaire soit validé par les élus français, elle n’aura probablement pas à statuer avant début 2019. Et au pire : elle ne pourra que constater, à ce moment-là, la dérive des comptes publics hexagonaux, alertant sur un risque élevé de « non-conformité ».

  • réagir a chaud 热处理

La réponse du président français aux « gilets jaunes » est déjà vécue comme une mauvaise nouvelle pour la Commission, qui s’était engagée dans un bras de fer avec Rome pour obtenir du gouvernement populiste italien un budget révisé en 2019… Ce qui reste de la taxe GAFA, autre projet porté à bout de bras par M. Macron, risque aussi de faire les frais de la crise des « gilets jaunes » : sans capacité d’entraînement, Paris aura du mal à convaincre les derniers réticents : Irlande, Suède, Finlande…

  • Un bras de fer 原意是掰手腕。引申义是角力。
  • autre projet porté a bout de bras 另一个尽心呵护的项目。 这是一个非常形象的说法。
  • faire les frais de la crise des “gilets jaunes” 成为黄马甲事件的牺牲品
  • les derniers réticents 最后的保持沉默,没有表态的(国家)

Un signe, déjà, de cet affaiblissement bruxellois du président ? Theresa May, la première ministre britannique, entamait un marathon européen mardi 11 décembre, dans l’espoir de décrocher d’hypothétiques concessions des 27. Elle devait rencontrer les présidents de la Commission et du Conseil européens, Angela Merkel et… Mark Rutte, le premier ministre néerlandais. Mais pas M. Macron.

  • affaiblissement bruxellois 在欧洲议会的削弱地位
  • entamer un marathon européen 着手进行欧洲(议会)的马拉松之旅
20181212-p11-berlin.txt · Last modified: 2018/12/19 08:58 (external edit)