用户工具

站点工具


20181019-delon

世界报9月22日 16-18版

Alain Delon « Tout ce que j’ai fait au cinéma, je l’ai vécu »

Après la série d’articles que « Le Monde » lui a consacrée cet été, l’acteur répond à nos questions. De sa jeunesse agitée à ses aspirations actuelles en passant par ses plus grands films et ses rencontres décisives, Delon se raconte, sans fard et sans filtre

Alain Delon est, à 83ans, l’un des monstres sacrés du cinéma français et mondial, avec près de quatre-vingts films à son actif, plusieurs chefs-d’œuvre et de nombreux succès populaires. Il est aussi un acteur qui s’exprime rarement. Pour prolonger ce qui a été écrit dans nos pages en juillet, éclairer et commenter son parcours, dire comment il est parvenu à se tailler une place – unique – sur les écrans, préciser à qui il doit cette place et expliquer ce qu’il pense du cinéma d’aujourd’hui, il s’est longuement confié à notre journaliste. Il en ressort un parcours exceptionnel et une approche singulière de ce que l’on appelle une carrière. Car rien ne le destinait à ce métier. Delon est un homme devenu acteur par accident, qui a appris film par film, en avançant. Ou plutôt qui n’interprète pas, mais «vit» ses rôles. Nous l’avons rencontré longuement dans ses bureaux du boulevard Haussmann, à Paris. Il nous confirme qu’il ne fera plus de cinéma, ne voulant pas mener le combat de trop. Son retour au théâtre est en revanche programmé dans sa tête, sans donner de date, avec Le Crépuscule d’un fauve, de Jeanne Fontaine. Tout cela est exprimé avec des mots précis, non sans assurance, et presque sans regret. Et beaucoup de conviction.

  • monstres sacrés: 大牛,bug,老怪(亲切的称谓?).monstres sacrés du cinéma 电影巨星
  • à son actif: 在他的名下. actif: n.m., asset 资产
  • chefs-d’œuvre: masterpiece (fs不发音)
  • qui s’exprime rarement:话不多
  • son parcours:他的经历 (parcours 单数!)
  • comment il est parvenu à:parvenir à是 成功到达某地,其过去分词为être配合
  • se tailler une place: 为自己在。。上留下一个印记.
    • (se faire) to carve out [sth] for oneself [carri ère, empire]; to make [sth] for oneself [belle réputation].
    • se tailler une grande part du marché = to corner a large share of the market
    • se tailler un vif succès = to be a great success
  • qu'il pense du …: what he thinks about
  • à qui il doit cette place:to whom he owes this place (他应该感谢谁的帮助,让他有今天)
  • se confier à: confide to 袒露心声
  • Il en ressort un parcours exceptionnel et une approche singulière de ce que l’on appelle une carrière. Car rien ne le destinait à ce métier.他从和记者的面谈中展示了一个无与伦比的经历,他对演员职业的独特方式被人们称为职业。因为他并不是命中注定做这一行
  • Nous l’avons rencontré longuement: We have discussed a long time
  • fera: faire (futur simple)

Vous dites souvent que vos origines, votre famille, votre enfance n’étaient pas des atouts pour devenir acteur. Quand et comment tout commence-t-il pour vous ?

En 1952. J’ai 17ans. Je m’engage dans l’armée, je pars en Indochine, et j’y suis très heureux. Pour des raisons personnelles et familiales, je veux foutre le camp. Je suis mal dans ma famille. Mes parents ont divorcé. Je vis avec une mère et un beau-père d’un côté, un père et une belle-mère de l’autre. Je suis un gêneur, l’enfant de trop, le gosse entre deux couples, qui emmerde tout le monde. Vraiment. Je suis un enfant de l’amour, mais lorsque l’amour explose, chacun refait des enfants de son côté. Personne ne sait quoi faire de moi.

  • atout: trump 王牌, 加分项
  • étaient: être imparfait pour 'ils'. (搞不清Imparfait et passé simple, 这个网站有解释
  • je pars: partir (3ème groupe) présent 时态
  • gêneur:trouble maker
  • l’enfant de trop: (?)
    • 我跟Britney的理解是,多余的孩子,不受待见的孩子,网上有个文章,意思大概也是这样
    • 老徐理解是:要去过分的孩子,熊孩子。这个跟上下文也说得过去
  • emmerde:annoys
  • Je suis un enfant de l’amour, mais lorsque l’amour explose, chacun refait des enfants de son côté. ”爱的结晶,在爱破灭后,无家可归“。 说得太令人难过了

Je suis placé en nourrice à Fresnes. Le mari de ma nourrice est gardien à la prison. Je suis là quand ils fusillent Laval [président du Conseil sous Philippe Pétain], le 15 octobre 1945. Oui, je suis là. Non pas près de lui, mais nous savons tout. On se dit: «Il paraît qu’ils l’ont traîné, il ne pouvait plus marcher, puis ils l’ont fusillé.» Après, je me retrouve avec mon beau-père, qui me casse la tête, veut me tuer, et ma mère fait une fille et un autre fils. Je suis un branleur, je deviens charcutier, je travaille, en fait, partout. Je ne suis rien. J’ai autant envie d’être charcutier que ce que vous voulez. Tout cela fait qu’à 16-17ans, je dis: «Je me tire!» Je vois dans les journaux ces publicités pour s’engager dans l’armée. Ma seule façon de me tirer, c’est l’armée. Je veux d’abord aller dans l’aviation, mais il faut attendre six mois ou un an. Je choisis donc la marine pour partir presque tout de suite. Je suis alors l’un des plus jeunes.

  • traîner: drag
  • fusiller: shoot
  • branleur: bum
  • partout: everywhere
  • Je ne suis rien: I am nothing.
  • J’ai autant envie d’être charcutier que ce que vous voulez. 我并不比你更想当屠夫(就是说,还是不想当了?)
  • Je me tire: I am out of here
  • s’engager dans l’armée:参军
  • partir presque tout de suite:to leave almost immediately
  • Je suis alors l’un des plus jeunes.: I am then, one of the youngest (among the new recruits).

A 17 ans, vous pouvez vous engager sans l’autorisation de vos parents ?

Quand j’annonce ma décision à mon père, il m’embrasse tellement il est heureux. Je les remercie sur le coup. «Pourvu qu’ils me la donnent!», me dis-je. Puis, après avoir réfléchi, je me dis: «Attends! Qui donne son autorisation à son fils de 17 ans pour partir en Indochine? » Voilà, c’est ma vie… Alors je leur en ai voulu longtemps. En fait, j’en veux beaucoup plus à mon père.

  • il m’embrasse tellement il est heureux: (他爸)居然还很高兴,真令人尴尬
  • sur le coup:on the spot
  • Pourvu que: provided that, as long as. 只要
  • Alors je leur en ai voulu longtemps. ? 我很想他们(指生父,生母?)

Moins à votre mère ?

C’est tout de même ma mère qui m’a fait, et avec toute la vie qu’elle a eue… J’ai eu la vie qu’elle voulait avoir. Elle voulait être actrice, elle avait ça dans le sang. Sa vie a tourné autrement et, jusqu’à sa mort, elle est heureuse, car j’ai réussi ce qu’elle voulait faire. Elle en était fière à crever. C’est émouvant d’ailleurs car, à la fin de sa vie, elle se fait appeler Mme Delon, alors qu’elle s’appelle Mme Boulogne, du nom de son deuxième mari. La seule chose qui m’a manqué me manque encore, et me manquera toujours, c’est de ne pas avoir eu un frère ou une sœur pour parler un peu de ce qu’on a vécu. J’ai été un enfant de l’amour, mais un enfant unique.

Qu’apprenez-vous à l’armée ?

Je deviens différent. Je dois tout à l’armée en tant qu’homme. Je pars pour l’Indochine le 23 janvier 1953. Et j’en reviens le 1er mai 1956. C’est long, par moments. Et à d’autres, je suis heureux. Quand je dis ça, on me prend pour un fou. Mais je le redis : tout ce que je suis devenu, je le dois à l’armée. Ça vous plaît, tant mieux. Ça ne vous plaît pas, tant pis. Je dois à l’armée la discipline, les rapports avec les autres, le chef, les sous-chefs, l’action, la peur. J’ai dû quitter l’armée après avoir fait des conneries. Je suis un cas rare, RDSF (« renvoyé dans ses foyers»), tellement j’ai emmerdé le monde. Les gens ne savent plus ce que c’est, un RDSF. J’ai un contrat de cinq ans, et ils me virent au bout de trois ans et trois mois.

(….)

20181019-delon.txt · 最后更改: 2018/10/21 13:44 由 simcolor