用户工具

站点工具


20181111-p39-tencent

Jeux vidéo : le régulateur chinois étrangle Tencent

Le leader mondial du secteur coupe dans ses budgets. L’administration d’Etat, qui a été réorganisée cette année, n’ayant approuvé aucun nouveau titre depuis mars.

LE MONDE ECONOMIE | 09.11.2018 à 12h03 | Par Simon Leplâtre (Shanghaï, correspondance)

Des jeunes chinois jouent à “Honour of Kings” édité par Tencent, à Handan, dans la province d’Hebei, en Chine, le 5 août. Tencent s’est fait une raison : le géant du Web chinois a décidé de réduire drastiquement ses investissements dans son activité de jeux vidéo, qui représente presque 40 % de son chiffre d’affaires. D’après Bloomberg, la direction du groupe, qui est notamment à la tête du réseau social WeChat, a envoyé une lettre aux cadres de sa branche jeux vidéo dans laquelle elle a annoncé des coupes budgétaires. Une décision qui paraît logique tant que l’administration chinoise ne délivre pas de nouvelles licences. Depuis fin mars 2018, aucun nouveau titre de Tencent n’a, en effet, été approuvé par le régulateur chinois des jeux vidéo. Un coup dur pour l’industrie entière et Tencent en particulier, dont l’action a perdu 30 % de sa valeur à la Bourse de Hongkong cette année.

  • se faire une raison 迁就既成事实
  • chiffre d'affaires 营业额
  • la direction du groupe 集团管理层
  • un coup dur 沉重的打击

L’administration qui gérait les médias et les jeux vidéo a été réorganisée cette année, pour être contrôlée plus étroitement par le Parti communiste chinois (PCC). C’est désormais l’administration d’Etat pour la presse et les publications, directement sous les ordres du département de la propagande du PCC, qui est chargé d’approuver les jeux vidéo.

  • 普通列表项目

Mais le processus précis n’est toujours pas clair. Et pour ne rien arranger, le président Xi Jinping a souligné, cet été, la responsabilité du secteur dans l’épidémie de myopie qui touche les jeunes Chinois. Une accusation qui fait grincer des dents sur Internet, les internautes accusant plutôt la quantité de devoirs imposés par le système scolaire ultra-compétitif. Mais l’affaire illustre bien combien la reprise en main de l’Etat et de la société chinoise par l’administration de Xi Jinping se traduit par une réglementation accrue pour les entreprises.

  • myopie 近视
  • faire grincer des dents 引发(因愤怒或者痛苦等)牙齿咬的咯咯响
  • la reprise en main 控制

EN 2017, UN ÉDITORIAL DU QUOTIDIEN DU PEUPLE, LE JOURNAL OFFICIEL DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS AVAIT COMPARÉ LES JEUX VIDÉO À UN « POISON »

Pour éviter que les règles lui soient imposées d’en haut, la direction de Tencent multiplie les initiatives pour tenter de réguler elle-même le temps de jeu des mineurs en Chine. L’entreprise teste aussi la reconnaissance faciale pour identifier les joueurs qui mentiraient sur leur âge, parallèlement à une double vérification de l’identité avec les fichiers du Bureau de la sécurité publique. Mercredi 7 novembre, le fondateur de Tencent, Ma Huateng, a souligné la « responsabilité sociale des entreprises » du Net, depuis la Conférence mondiale sur l’Internet de Wuzhen. En 2017, un éditorial du Quotidien du peuple, le journal officiel du Parti communiste chinois avait comparé les jeux vidéo à un « poison ».

  • la reconnaissance faciale 脸部识别
  • mentir sur leur age 为自己的年龄撒谎

En attendant des jours meilleurs, la direction enjoint ses cadres à « surmonter ensemble les temps difficiles ». Jusqu’ici, Tencent avait employé une méthode opposée. Faute de pouvoir lancer de nouveaux jeux, l’entreprise avait misé sur la publicité pour continuer à attirer de nouveaux joueurs vers ses titres déjà disponibles. Une stratégie coûteuse qui ne pouvait durer : en juin le chiffre d’affaires de sa division jeux vidéo était en baisse de 30 % par rapport à un an plus tôt, mais ses dépenses de vente et marketing avaient augmenté de 73,7 %, d’après des chiffres de Bloomberg.

  • faute de… 这个短语也不再解释了

Et en août, l’entreprise a annoncé une baisse de ses profits au deuxième trimestre, pour la première fois depuis 2005. D’après le courrier interne révélé par Bloomberg, les jeux qui n’ont pas encore reçu de licence ne devront pas engager la moindre dépense marketing, tandis que ceux qui sont déjà sur le marché verront leurs investissements divisés par deux.

  • le courrier interne 内部邮件

Des règles plus strictes

« Cette décision n’est pas aussi mauvaise que ça en a l’air. Cela fait sens pour eux de réduire les budgets marketing, alors qu’ils ne peuvent pas mettre de nouveau titres sur le marché », explique Matthew Brennan, analyste de l’industrie du Web en Chine et fondateur du cabinet de marketing China Channel. Et celui-ci de souligner que « la Chine ne va pas interdire les jeux vidéo, donc les choses vont revenir à la normale, avec des règles plus strictes. On a vu ça par le passé avec Baidu qui avait souffert à la suite d’une interdiction des publicités pour les services médicaux, un secteur très rentable pour eux, mais après un certain temps, l’interdiction avait pris fin. Je dirais qu’à long terme, les jeux vidéo vont rester un secteur très lucratif en Chine, et si des plus petits acteurs risquent de ne pas survivre, la position de Tencent en sortira renforcée

  • rentable 有收益的,盈利的

Face à un ralentissement probable de la croissance des réseaux sociaux, Tencent a annoncé en septembre une réorganisation majeure vers le cloud (l’informatique dématérialisée) et les services aux entreprises. Sur le secteur grand public, Tencent est concurrencé par les services de ByteDance, start-up la plus valorisée du monde à 75 milliards de dollars (66 milliards d’euros), qui propose des services d’agrégations d’information, et Tik Tok dont l’application de vidéo courtes fait fureur en Chine. Mais en se tournant vers les entreprises, Tencent sera toutefois confronté à des acteurs bien établis comme Alibaba et Huawei.

  • faire fureur 时髦,流行
20181111-p39-tencent.txt · 最后更改: 2018/12/07 03:48 由 202.102.17.6