用户工具

站点工具


20181111-xinjiang

Chine Sur la trace des Ouïgours disparus

Simon Leplâtre

Un million de membres de cette minorité ethnique de la région du Xinjiang seraient internés de manière arbitraire dans des centres d’endoctrinement que le pouvoir justifie au nom de la lutte contre « le terrorisme et l’extrémisme ». Des maisons se vident, des familles disparaissent, laissant leurs proches dans un profond désarroi

  • 第一句用条件式现在时表示猜测。
  • centres d’endoctrinement 说教中心,洗脑中心
  • au nom de la lutte contre « le terrrorisme et l’extremisme » 以与恐怖主义和极端主义斗争的名义
  • désarroi n.m 慌乱,不安

RÉGION AUTONOME OUÏGOURE DU XINJIANG - envoyé spécial

C’est un complexe d’immeubles rose et ocre de cinq étages, à Ghulja (ou Yining, l’appellation de la ville en chinois), dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang située dans l’extrême-ouest de la Chine. Une femme nous agrippe. « Vous connaissez Minawar Tursun ? », demande-t-elle, à bout de souffle. La quarantaine passée, elle porte un chemisier en dentelle noire et une veste rouge vif. Saliha, comme nous l’appellerons, est une proche de Mme Tursun, internée dans un des centres de « déradicalisation » pour Ouïgours, ouverts par les autorités chinoises au printemps 2017 à travers la région.

  • ocre 赭石色 这种用物质本身来做颜色的方式很多。
  • agripper=grab
  • l’extreme-Ouest de la Chine 中国的最西部
  • a bout de souffle 精疲力尽。 这个 à bout de… 的用法很多。 a bout de nerfs, a bout de force, a bout de patience, être a bout 也可以单独使用。 表示到了极限。
  • la quarantaine passée 就是她四十多岁的意思。
  • un chemisier en dentelle noire 黑色蕾丝衬衫
  • centres de deradicalisation 去极端主义中心

Devant des photos que nous a confiées le fils de Mme Tursun, installé aux Etats-Unis, Saliha éclate en sanglots et embrasse le téléphone. Les nouvelles sont rares. Avoir des contacts avec de la famille vivant à l’étranger peut vous envoyer en camp. Tous les proches du fils exilé ont supprimé son contact sur WeChat, le réseau social le plus utilisé en Chine.

  • éclater en sanglots 嚎啕大哭 éclater de rire 哈哈大笑 éclater en injures 破口大骂,éclater en reproches 怒斥,éclater en applaudissements, éclater en morceaux 碎成碎片。
  • Avoir des contacts avec de la famille vivant a l’etranger peut vous envoyer en camp. 和海外的亲戚有联系时可以把您送进劳改营的。 vous这里是宾语。
  • supprimer son contact sur WeChat 把他从微信上删了

Après les départs de ses trois enfants et de leur père, entre 2006 et 2011, Mme Tursun était restée seule à Ghulja, faute d’un passeport jamais octroyé par les autorités locales. Aujourd’hui, le foyer est désert. Une plante desséchée apparaît derrière les rideaux entrouverts. L’appartement est fermé par une porte métallique, elle-même protégée d’une grille, toutes deux cadenassées. Collé sur la porte de l’appartement, un code QR (code-barres en deux dimensions) permet à la police de tout savoir sur la famille, grâce à une simple application. Mme Tursun était femme au foyer. Selon son fils, la famille n’était pas plus religieuse que cela : « Mais mes parents allaient en général à la mosquée pour la prière du vendredi, c’est tout. » Depuis le départ de son mari, elle vivait grâce aux transferts de devises envoyées depuis les Etats-Unis.

  • Faute de…由于缺乏。这个我们在纸牌屋一文中也重点学过。
  • octroyer 授予,赐予
  • Une plante desséchée 一株干枯的植物
  • les rideaux entrouverts 半遮半掩的窗帘
  • cadenassées = locked
  • code-barres 条形码
  • femme au foyer 我们在伊朗制裁那一篇文章学过。家庭妇女
  • transferts de devises 这里的devise是外汇。这个用法我们在世界经济放缓一文中也学过

Deux étages plus haut, un vieux monsieur chinois han, l’ethnie majoritaire en Chine, connaît la famille Tursun. « Des gens très bien, dit-il. La mère est partie “étudier” il y a des mois », précise-t-il, employant la terminologie officielle pour désigner les centres de « rééducation ». « Quelle tristesse… », ajoute-t-il. Cet ancien ingénieur du nucléaire, originaire du centre de la Chine, a été envoyé au Xinjiang dans les années 1950, comme beaucoup de Han, pour peupler et développer cette région riche en matières premières. Ils représentent aujourd’hui un peu moins de la moitié de la population de la région, peuplée de 24 millions d’habitants. Au rez-de-chaussée, des voisins ouïgours sont moins causants, conscients des risques qu’ils encourent. Une vieille dame aux dents en or acquiesce quand on lui demande si Mme Tursun est internée. Un homme plus jeune coupe court à la conversation : Mme Tursun ? « Elle n’est plus chez elle », confirme-t-il, d’un regard entendu. Sur le mur d’en face, une affiche rouge et blanc, illustrée de danseurs en habits traditionnels d’Asie centrale, porte ce slogan : « Les minorités chinoises forment une seule famille. Elles accomplissent ensemble le rêve chinois. »

  • l’ethnie majoritaire 多数民族
  • riche en matière premières 原材料丰富
  • causant: bavard,communicative。 causer = bavarder
  • encourir: s’exposer à. 招致 =(英)incur
  • une vielle dame aux dents en or: 一位带着金牙的老太太
  • acquiescer 默认
  • couper court a la conversation=cut short the conversation
  • un regard entendu: un regard décidé
  • en habits traditionnels 穿着民族服装
  • Les minorités chinoises forment une seule famille. elles accomplissent ensemble le rêve chinois: 中国各少数民族是一家,一起实现中国梦

Saliha risque gros en nous parlant. Elle raconte son inquiétude depuis l’internement de Minawar Tursun. Les seules nouvelles qu’elle a reçues du camp ne sont pas bonnes. Mme Tursun, 51 ans, est en mauvaise santé depuis des années, elle a besoin de médicaments coûteux que le camp n’entend pas payer. Des policiers locaux l’ont contactée pour rassembler la somme nécessaire. Mais la plupart des hommes de la famille qui travaillaient ont eux aussi été envoyés en « rééducation ».

  • entendre + infinitif: 要,想,打算,有。。。念头。 J’entends partir bientôt.

Lavage de cerveau

Les quelque 11 millions de Ouïgours, turcophones et de tradition musulmane, ont un long passé de résistance face aux politiques assimilatrices de Pékin. Les tensions ont culminé en 2009, lors d’affrontements interethniques qui ont fait des centaines de morts parmi les Han, suivies d’une répression tout aussi sanglante par les autorités chinoises. Les violences ont ressurgi régulièrement : actes de vengeance ou plasticages en réaction à la brutalité policière et, plus rarement, de véritables attentats terroristes. Le 1er mars 2014, huit kamikazes masqués se déchaînent à l’arme blanche en pleine gare de Kunming, dans la province du Yunnan. Ils se révèlent être ouïgours. Bilan : 31 morts et près de 150 blessés. C’est à la suite de la « guerre contre le terrorisme » déclarée par le président chinois, Xi Jinping, cette année-là, que les premières expériences de déradicalisation ont vu le jour.

  • Lavage de cerveau 洗脑
  • de tradition musulmane 穆斯林传统
  • politique assimilatrice 融入政策
  • culminer 达到高潮
  • plasticage: attentat au plastic.例句 le plasticage d'un camion。 plastic是指塑料炸药
  • huit kamikazes masqués 八个蒙面的敢死队
  • se déchaîner 爆发
  • a l’arme blanche 白刃
  • voir le jour 开始

« Les internements ont débuté à partir de 2014, selon une approche très ciblée : il s’agissait de rassembler toutes sortes d’informations pour établir des profils de personnes dangereuses. Cela concernait peut-être 1 % de la population locale », explique James Leibold, spécialiste des politiques ethniques en Chine à l’université La Trobe, à Melbourne. « En avril 2017, poursuit-il, les autorités se sont mises à arrêter un grand nombre de Ouïgours, passant à une stratégie d’internement de masse. Cela signifie que beaucoup – surtout les générations nées après les années 1960 – l’ont été pour des actes superficiels, comme de la désobéissance politique, qui n’ont rien à voir avec l’extrémisme. »

  • Une approche tres ciblée 有针对性的对待方式
  • des actes superficiels 很肤浅的行为
  • la désobéissance politique 政治上的不听话
  • avoir rien à voir avec l’extremeisme 和极端主义没有关系

Un million de Ouïgours seraient ainsi internés actuellement sur de simples suspicions, sans procès, en camp de déradicalisation. Soit près d’un dixième de la population ouïgoure au Xinjiang. Ces estimations proviennent de chercheurs et d’organisations de défense des droits de l’homme ayant scruté des documents officiels et des images satellites. Des Kazakhs, autre minorité musulmane beaucoup plus petite de la région autonome, seraient également détenus.

  • sans procès 没有法律程序,没有审判
  • Un dixième de la population 十分之一的人口
  • des Kazakhs 哥萨克族

Selon M. Leibold, le président Xi n’était pas satisfait du précédent secrétaire du parti de la région autonome, Zhang Chunxian, jugé trop « mou » sur la question sécuritaire. En août 2016, il l’a donc remplacé par Chen Quanguo, qui avait déjà officié cinq ans au Tibet, où il s’était illustré par une politique de pacification très agressive, mêlant quadrillage sécuritaire serré et programmes d’endoctrinement politiques. Le chef de l’Etat-parti lui aurait « donné carte blanche pour nettoyer le Xinjiang, le sécuriser de fond en comble et développer de nouvelles politiques, radicales », estime M. Leibold, selon qui « de telles mesures ne se déploient pas sans un certain degré de supervision du centre politique, particulièrement dans l’ère actuelle où Xi Jinping semble impliqué dans tout ».

  • mou 软弱
  • s’illustrer 出名, 享盛誉。 s’illustrer par de grandes actions. L’équipe s’est illustrée dans ce championnat. Il s’est illustré par sa vulgarité
  • une politique de pacification 绥靖政策
  • quadrillage sécuritaire serré 分块治理
  • endoctrinement n.m 某种思想或观点的灌输
  • sécuriser de fond en comble: de fond en comble 上上下下。 这里comble指的是屋顶。 拉丁文里cumulus 是顶的意思。
  • impliqué dans tout 牵涉到所有事情

Le programme a d’abord été tenu secret. Et au départ Pékin a nié l’existence des camps, en août, face aux accusations du Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination raciale. Pour justifier finalement, mi-octobre, sa politique de déradicalisation au nom de « mesures préventives » adoptées pour « contrer le terrorisme et l’extrémisme ». Ces centres seraient destinés à « l’apprentissage de compétences professionnelles et du mandarin » pour des populations souvent peu éduquées, en proie à « la pensée religieuse [musulmane] extrémiste », a expliqué le président de la région autonome, Shohrat Zakir, le 16 octobre, à l’agence de presse officielle, Chine nouvelle. « Aucune attaque terroriste violente n’a eu lieu en vingt et un mois », s’est réjoui l’officiel. L’un des centres a fait l’objet d’un long reportage de la télévision nationale chinoise, CCTV. Les sourires sont un peu crispés, mais les conditions paraissent correctes dans les scènes présentées aux téléspectateurs chinois, dont l’immense majorité n’avait jamais entendu parler de ce système d’internement forcé.

  • Au départ 一开始
  • nier 否认。 我们这个词也学过,还造过句
  • populatons souvent peu éduquées 一般未受过什么教育的人口
  • en proie a = subject to, fall prie to。 成为什么的牺牲品,猎物。
  • l'agence de presse officielle, Chine nouvelle: 新华社
  • crisper:使肌肉收缩。 我们学过 crispation。 这里 sourire crispé 僵硬的微笑
  • correct: 这里是合适的,得体的意思。 safistaisant。 例句 l'hébergement est très correct.

La réalité est plus brutale. Si certains camps seraient bien « ouverts », avec des « étudiants » – comme les appellent les autorités – qui rentrent chez eux le soir, la plupart sont des prisons. Les rares témoins à en être sortis, des Kazakhs notamment, ont décrit des conditions spartiates, similaires aux geôles chinoises, auxquelles vient s’ajouter ce qui s’apparente à du lavage de cerveau : les détenus doivent réciter des slogans, déclamer des chants communistes, dénoncer leur religion, leurs erreurs et leurs proches. Ceux qui résistent sont isolés, privés de sommeil, parfois battus. Certains sont morts dans les camps, a-t-il été rapporté par plusieurs familles, citées par Radio Free Asia, et dans un rapport de Human Rights Watch.

  • des conditions spartiates 斯巴达人式的,艰苦的条件
  • geôles chinoises 中国监狱
  • s’apparenter a 什么相似

Selon des documents officiels rendus publics grâce à une enquête de l’Agence France-Presse, les centres doivent « enseigner comme une école, être gérés comme une caserne et gardés comme une prison » – expression attribuée au chef du Parti communiste au Xinjiang, Chen Quanguo. Pour réformer les « étudiants », il faut « couper le renouvellement des générations [de terroristes], leurs racines, leurs contacts, leurs ressources ».

  • Une caserne 军营
  • 像学校一样教育,像军营一样管理,像监狱一样看守
  • couper le renouvellement des generations de terroristes 消灭恐怖分子的重生。

Pour leurs proches, les « étudiants » disparaissent quand ils sont envoyés dans les camps. Ferkat Jawdat, le fils de Minawar Tursun, n’a plus de nouvelles de sa mère depuis le 6 février. Lors d’un appel vidéo, elle lui avait annoncé qu’elle allait être internée pour une durée indéterminée. « Elle nous disait de ne pas nous inquiéter, mais elle pleurait », raconte le jeune homme, rencontré dans un restaurant ouïgour de Washington.

  • un appel video 视频电话

Bienfaits célébrés par la propagande

A 26 ans, Ferkat est aujourd’hui un citoyen américain bien intégré. Il a fait la plonge dans des restaurants chinois, puis a été chauffeur pour Uber, avant d’apprendre la programmation et de devenir informaticien. « J’ai réussi le rêve américain, mais toutes les nuits je rêve de ma mère et je me réveille. Le matin, je suis comme un zombie au travail », dit-il. Après avoir gardé le silence sur la détention de sa mère, il a décidé de parler, à l’instar d’autres Ouïgours réfugiés à l’étranger, de plus en plus nombreux à juger que leur discrétion fait le jeu de la Chine.

  • Faire la plonge 注意这是洗盘子。不是跳水
  • zombie n.m 萎靡不振的人;鬼魂
  • a l’instar 和。。。一样
  • faire le jeu = play into the game

Au Xinjiang, pas question de visiter un de ces centres « d’apprentissage », dont la propagande chinoise célèbre les bienfaits. Leur localisation est maintenue confidentielle. Sur la route qui mène à l’un des camps, identifié en périphérie de Ghulja, grâce à l’imagerie satellite par des militants à l’étranger, il faut s’arrêter à un barrage. Tout le monde doit descendre de voiture. Les sacs passent aux rayons X, les personnes scannent leur carte d’identité et leur visage dans un système de reconnaissance faciale pour ouvrir un portillon automatique. L’opération se déroule sous l’œil de policiers en uniforme noir, casqués et fusil d’assaut en bandoulière.

  • Un portillon automatique 自动门
  • fusil d’assaut en bandoulière 斜挎在肩上的冲锋枪

Les locaux qui rentrent dans leur village en fin d’après-midi semblent rompus à cette routine quotidienne. Certains osent une boutade qui fait rire les policiers, dont une bonne moitié est ouïgoure. La plupart des passants, même les jeunes au style branché, ont des téléphones simples plutôt que des smartphones. Plus sûrs, quand ceux-là peuvent être fouillés à tout moment par la police en quête de contenus « illégaux » : vidéos religieuses, logiciels permettant de contourner la censure ou applications de messagerie sécurisées, comme WhatsApp.

  • Une boutade 玩笑,心血来潮
  • style branché 时髦的

Les agents alertent leurs supérieurs de la présence de journalistes étrangers. Un policier en civil, la cinquantaine, costaud et borgne, interroge d’un ton agressif. « Ils viennent voir le centre d’apprentissage », confie-t-il à son collègue, avant de pester : « Nous avons des contrôles partout en ville, comment se fait-il qu’on ne les ait pas repérés plus tôt ? »

  • Costaud et borgne 身体强壮,独眼
  • comment se fait-il qu’on ne les ait pas repérés plus tôt ? 他们是怎么做到让我们没有早点发现啊?

Le lendemain, nous serons flanqués d’une responsable du bureau de la propagande de Ghulja. Au sujet des camps, la jeune femme admet que les informations sont rares, tout en suggérant la patience : « Il faut attendre que les premiers étudiants sortent des centres pour avoir des informations. Je pense que le gouvernement ne vous laisse pas visiter parce que le système n’est pas assez mature. » Pour elle, la fin justifie les moyens : « Ici, il y a des gens tentés par des idéologies et des actes extrémistes. Même si cela ne concernait qu’une seule personne sur dix mille, les conséquences en seraient dramatiques ! C’est pour cela que la sécurité a été renforcée. »« Après près de deux ans de contrôle serré, les habitants du Xinjiang vivent très bien, dans l’unité et la stabilité », assure-t-elle.

  • Flanquer 伴随

La Chine communiste a une longue tradition de « réforme de la pensée », rappelle James Leibold. Dès leur installation dans la base de Yan’an dans les années 1940, les dirigeants maoïstes ont tenté de réformer l’esprit de leurs opposants en interne, grâce à un processus de « lavage de cerveau », incluant punitions, tortures et séances collectives de glorification du parti. Ont ensuite été ciblés les « parasites sociaux urbains » – prostituées et mendiants –, puis les intellectuels, les contre-révolutionnaires pendant la Révolution culturelle, et, plus récemment, les membres du mouvement spirituel Falun Gong, considéré comme une secte par la Chine. « Les Ouïgours sont les derniers d’une liste de groupes de déviants aux yeux de l’Etat-parti, explique James Leibold. Ils doivent être réformés politiquement. »

  • reforme de la pensée 思想改造
  • mendiants 乞丐
  • une secte 邪教组织
  • déviant 不正常的人,异常的人

Si la Chine déploie d’importants moyens de propagande pour justifier les camps, elle ne ménage aucun effort pour empêcher les journalistes de mettre en doute la version officielle. A Kachgar, haut lieu de l’histoire ouïgoure, dans le sud du Xinjiang, où les Ouïgours sont majoritaires, un comité d’accueil policier nous attend dès l’aéroport et ne nous lâchera plus. Ils interrogent ceux à qui nous parlons, ou interrompent la conversation. Dans une ruelle presque déserte, à l’écart du centre touristique, nos accompagnateurs ordonnent à deux vieilles femmes qui jouaient avec un enfant de rentrer chez elles. Les maisons sont hautes d’un étage ou deux, avec des portes colorées en rouge, jaune ou bleu ciel. Beaucoup sont à louer. D’autres sont fermées par des scellés. Celles qui sont occupées sont surmontées du code QR et parfois de l’inscription « pingan jiating » (« famille pacifique »).

  • haut lieu 胜地
  • a l’ecart 远离
  • ne ménage aucun effort pour… 不遗余力

Le harcèlement des journalistes travaillant sur des sujets sensibles n’est pas nouveau en Chine, mais la présence policière est plus visible qu’à l’accoutumée, peut-être en réaction à l’attention accrue dont sont l’objet, à l’étranger, les camps au Xinjiang. La délégation chinoise présente à Genève, mardi 6 novembre, pour l’examen périodique universel, au Conseil de droits de l’homme de l’ONU, a été longuement interrogée sur le sujet. Ils seront jusqu’à quinze, policiers et civils, Ouïgours et Han, à nous entourer, se plaçant parfois volontairement devant l’objectif du photographe. Tout est fait pour nous empêcher de quitter la vieille ville touristique : rendez-vous avec un entrepreneur local déprogrammé à la dernière minute, taxis qui s’arrêtent après un appel de la police… Sur le chemin du retour, ils nous raccompagnent jusqu’à l’aéroport d’Urumqi, la capitale de la région autonome. A l’atterrissage, à Shanghaï, des touristes han, en imperméable fluo et portant casquette, bavardent de leur expérience au Xinjiang : « C’est la province la plus sûre de Chine », se félicite l’un d’entre eux. « La plus sûre du monde ! », renchérit un autre.

  • A l’accoutumée 适应的,习惯的
  • se plaçant parfois volontairement devant l’objectif du photographe 有时故意站到摄影师的镜头前
  • l’atterrissage n.m 着陆,降落
  • en imperméable fluo et portant casquette 穿着不透气的荧光的衣服带着大檐帽
  • renchérir :ajouter (quelque chose)à ce qui a été dit.généralement en allant plus loin
20181111-xinjiang.txt · 最后更改: 2018/11/20 06:48 由 185.138.208.69