用户工具

站点工具


20181117-p2-gilet

SOCIAL

« Gilets jaunes » : radiographie d’une colère

*radiographie:X-ray photo

Aline Leclerc

Le mouvement né sur les réseaux sociaux illustre le mécontentement d’une France rurale et périurbaine qui s’estime abandonnée par l’Etat

Peut-on comprendre le mouvement des « gilets jaunes » si on ne vit pas à Montigny-le-Guesdier, petite commune reculée de Seine-et-Marne, à la limite de la Bourgogne ? Ou dans une des nombreuses villes qui lui ressemblent en France, en zone rurale ou périphérie des métropoles ? C’est de ce secteur de Seine-et-Marne que sont originaires les responsables de la page Facebook ayant lancé le premier appel pour un « blocage national », samedi 17 novembre, départ de la mobilisation des « gilets jaunes ».

  • reculée 偏远的

Parmi eux Marion Pruvost, qui vit à Montigny-le-Guesdier depuis sept ans, avec son mari et leurs trois enfants, dans une maison toujours en travaux. Venir la rencontrer, c’est comprendre d’emblée qu’une vie sans voiture n’y est pas concevable. Le rendez-vous chez elle est fixé lundi matin à 9 heures. Comment s’y rendre en transport en commun ? La réponse tombe, lapidaire, sur le site des Transiliens SNCF : « Aucun itinéraire ne correspond à votre recherche. » La première option proposée, un train jusqu’à Montereau-Fault-Yonne, puis la ligne 2 des cars Moreau fait arriver à 14 h 46. Le problème, c’est qu’il faut ensuite dormir sur place, la seule option de retour sur Paris étant… le lendemain à 5 h 02… En voiture donc, on gagne le village, par une nationale limitée à 80 km/h, coupant, en ligne droite, des champs de betteraves.

  • d'emblée = aussitôt
  • concevable=conceivable
  • lapidaire = concise简洁的,简明的
  • des champs de betteraves 甜菜地

« Dans le village, vous n’avez rien : juste la mairie ouverte quelques heures par semaine, explique Marion Pruvost, 32 ans. La boulangerie est à 4 km. Si vous oubliez de prendre le pain et que vous devez y retourner, au prix du gazole, ça fait cher la baguette ! » ironise-t-elle. Elle et son mari y ont créé un garage. D’abord installé près de la maison, ils l’ont déménagé à 35 km, plus près d’une grande ville, pour une meilleure visibilité. Ils font donc 70 km par jour aller-retour pour travailler. Comme Marion, la plupart des « gilets jaunes » que Le Monde a rencontrés vivent en dehors des grandes agglomérations et travaillent souvent à une trentaine de kilomètres de leur domicile. « Pour devenir propriétaires ou avoir des loyers moins chers, de nombreux Français des classes moyennes inférieures se sont éloignés des villes, pour des zones mal desservies par les transports en commun, les rendant dépendants de la voiture, souligne Eric Charmes, chercheur en études urbaines à l’Ecole nationale des travaux publics de l’université de Lyon. Mais ils n’avaient pas forcément anticipé que la contrainte transport pèserait aussi lourd dans leur budget. »

  • mal desservies pas les transports en commun 公共交通不大服务到

« Vies contraintes »

La voiture électrique ? Marion n’y croit pas : « Qui nous dit qu’on nous demandera pas dans cinq ans de la changer, en raison de la pollution des batteries au lithium ? » Quand elle et son mari ont choisi une voiture diesel, « c’était le plus économique ». Désormais, la hausse des taxes a quasiment mis le gazole au niveau du prix de l’essence. La station du Carrefour Market de Bray-sur-Seine, le bourg voisin, l’affiche à 1,518 euro le litre contre 1,553 euro pour le sans-plomb 95. Et le gouvernement a annoncé une nouvelle hausse des taxes en janvier, faisant s’éloigner la perspective d’une baisse pérenne, même en cas de chute des cours du baril.

  • pérenne:长久的,持久的
  • des cours du baril 油价

« C’est pour ça que la hausse du carburant a tout déclenché, explique Marion Pruvost. J’ai beau travailler, avec l’électricité, le chauffage et toutes les autres dépenses, à la fin du mois, je suis dans le rouge. Et là, on nous dit que ça va encore augmenter ? » Dans une étude publiée par l’IFOP début novembre, 15 % des Français disent être à découvert tous les mois sur leur compte en banque. 24 % des classes socio-professionnelles inférieures sont dans ce cas-là. Des familles où l’on n’est pas forcément « en difficulté », mais où chaque centime est compté. Aide-soignante à l’hôpital, Muriel Saoud, 42 ans, rencontrée lors d’une réunion de préparation de la mobilisation, explique ainsi avoir préféré arrêter de faire des heures supplémentaires : « Si gagner quelques euros de plus me fait changer de tranche d’impôt, je ne m’en sors plus ! »

  • être à découvert:透支了
  • aide-soignante 助理护士

« Ces gens ont des vies très contraintes. Augmenter les taxes sur le carburant dans ce contexte, c’était jeter une allumette sur de la paille », estime Eric Charmes. Dans le discours des « gilets jaunes » revient l’idée d’un ras-le-bol plus général de ces gens qui, pour la grande majorité, travaillent, mais ont le sentiment de ne pas en voir le fruit. « On nous parle de choix de vie, mais j’ai l’impression de ne choisir qu’à la marge, les petites cases, et que tout m’est imposé », résume Marion Pruvost.

  • jeter une allumette sur de la paille 火柴扔到稻草上
  • un ras-le-bol = exaspération

Dans ce contexte, chaque geste de l’exécutif est observé à la loupe. Le fait que l’Elysée ait dépensé 500 000 euros pour renouveler sa porcelaine revient constamment dans les témoignages des personnes rencontrées. « On se serre la ceinture, mais pas eux ! », s’indigne ainsi Steven Lebee, qui élève seul ses trois enfants à Cluses, en Haute-Savoie, et prépare un blocage aux abords du tunnel du Mont-Blanc.

  • être observé a la loupe 十分仔细的观察。 loupe 放大镜

« Paradoxalement, le sentiment qu’il y a trop d’impôts et de taxes est plus partagé dans les classes populaires, davantage bénéficiaires des politiques sociales, que dans les classes supérieures, explique Alexis Spire, directeur de recherche au CNRS, qui a publié en septembre un livre-enquête sur le rapport des Français à l’impôt. Les contribuables du bas de l’échelle sociale ne voient plus la contrepartie de ce qu’ils payent. » Que le mouvement ait pris dans les zones rurales ou les villes moyennes ne l’étonne pas : « Ce sont ces territoires qui ont pâti du recul et de la dégradation des services publics depuis plus de dix ans. Ils ont vu partir les tribunaux, fermer les hôpitaux et disparaître les trésoreries. La contrepartie de l’impôt n’est plus tangible. Ils ont l’impression d’être prélevés pour entretenir le train de vie somptuaire des élites politiques. »

  • contribuable:纳税人
  • la contrepartie:对等物;交换物,抵偿物,补偿物
  • trésoreries 流动资金
  • somptuaire 豪华的

Une absence revendiquée de leader

Sur la messagerie instantanée Messenger, espace stratégique des discussions entre les organisateurs des points de blocage, d’autres revendications sont apparues au cours de la semaine : « Abaissement de 30 % du salaire des membres du gouvernement et 25 % pour les parlementaires, ainsi qu’un contrôle des notes de frais pour tous les élus. » Mais les « gilets jaunes » ne sont pas parvenus à se mettre d’accord pour diffuser cette liste de doléances massivement. Pour un mouvement aussi hétéroclite, il semble plus difficile de rédiger des demandes précises à adresser au gouvernement que de partager ses colères. Et l’absence revendiquée de leader complique encore la compréhension de leur message.

  • doléances = complaint
  • hétéroclite 不合常规的,拼凑的

La CGT comme Emmanuel Macron ont craint que le mouvement soit « récupéré » par l’extrême droite. Une idée qui fait unanimement enrager les organisateurs des mobilisations qui revendiquent tous un mouvement « citoyen » et « apolitique » et partagent souvent un même rejet de tous les politiques, quel que soit leur parti. D’ailleurs, la très grande majorité de ceux rencontrés ne vote pas, ou blanc. « Le premier parti des classes populaires, c’est l’abstention, rappelle Erik Neveu, professeur à l’Institut d’études politiques de Rennes. Donc le sentiment qu’il n’y a derrière la mobilisation ni mouvement politique ni mouvement syndical les rassure et facilite leur participation. »

  • unanimement 一致的
  • enrager 使发怒;使生气
  • abstention 弃权

Impossible de prédire comment ce mouvement atypique pourrait se traduire électoralement. La question, à cette heure, est de savoir quelle sera l’ampleur de la mobilisation de samedi. Quelque 1 500 rassemblements sont prévus partout en France. Les « gilets jaunes » visent haut : se filmant sur Facebook maillot de l’équipe de France sur le dos, beaucoup rêvent d’une communion populaire digne de celle de la Coupe du monde de football. Une communion où la colère aurait remplacé la liesse…

  • electroralement 选举来说
  • maillot de l’equipe De France sur le dos 穿着法国足球队球衣
  • digne de 于。。。相称
  • la liesse = joie débordante et collective
20181117-p2-gilet.txt · 最后更改: 2018/11/24 11:41 由 196.20.253.34