用户工具

站点工具


20181212-p31-tencent

Tencent Music cotée sur le New York Stock Exchange

Jérôme Marin

La filiale du groupe Internet chinois vise une valorisation de 22 à 25 milliards de dollars. Ses plates-formes de streaming comptent 2 milliards d’utilisateurs

SAN FRANCISCO - correspondance

Huit mois après l’introduction en Bourse de Spotify, le streaming musical s’invite de nouveau à Wall Street. Mercredi 12 décembre, la plate-forme chinoise Tencent Music doit faire son entrée sur le New York Stock Exchange. Peu connue en dehors de ses frontières nationales, elle affiche pourtant des performances à faire pâlir d’envie le service suédois et l’ensemble de ses rivaux occidentaux.

  • faire pâlir d’envie le service suédois: 使瑞典的音乐公司(指spotify)极度嫉妒

La filiale de Tencent, le premier groupe Internet chinois, doit fixer son prix d’introduction ce mardi. Dans son prospectus, elle indique vouloir lever entre 1,07 et 1,23 milliard de dollars (entre 940 millions et 1,08 milliard d’euros). Et viser une valorisation allant de 22 à 25 milliards de dollars, en ligne avec la capitalisation boursière de 23,7 milliards de Spotify.

Initialement prévue à la mi-octobre, l’opération avait été reportée en raison du net repli des marchés américains, et plus particulièrement des valeurs technologiques. Depuis, la tendance baissière s’est poursuivie. Mais, selon l’agence Reuters, Tencent espère profiter de la légère accalmie dans les relations commerciales sino-américaines, redoutant un climat plus difficile début 2019.

  • repli: fall
  • la tendance baissière: 下行趋势
  • la légère accalmie: the light lull

Depuis le rachat de China Music en 2016, Tencent Music contrôle l’essentiel du marché du streaming chinois. Ses quatre plates-formes (QQ Music, Kugou, Kuwo et WeSing) sont les plus populaires du pays. Elles profitent notamment de leur intégration avec la messagerie WeChat et le réseau social QQ, tous deux détenus par Tencent et qui cumulent près de 2 milliards d’adeptes.

Chaque mois, ses applications musicales attirent plus de 800 millions de personnes. C’est quatre fois plus que les 191 millions d’utilisateurs de Spotify, et seize fois plus que les 50 millions d’abonnés à Apple Music. Par ailleurs, seulement « 170 millions d’Américains écoutent une chanson en streaming au moins une fois par an », souligne Russ Crupnick, directeur du cabinet MusicWatch.

La force des services de Tencent Music ne repose pas seulement sur les 20 millions de titres disponibles à l’écoute. Mais aussi sur les vidéos de karaoké enregistrées par des utilisateurs ou encore la diffusion en direct (live streaming) de concerts. « Nous ne sommes pas une plate-forme de streaming, mais une communauté pour les fans de musique », résume la société.

« Des offres plus riches »

Elle se distingue également par ses résultats financiers. Au premier semestre, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 8,6 milliards de yuans (1,1 milliard d’euros), en hausse de 92 % sur un an. Surtout, elle a dégagé un bénéfice net de 1,7 milliard de yuans, soit 217 millions d’euros. Sur la même période, Spotify a perdu 563 millions d’euros. Et la plate-forme américaine Pandora a accusé un déficit de 224 millions de dollars (197 millions d’euros).

  • dégager un bénéfice net de…: 派发红利
  • accuser: show

Ces écarts s’expliquent principalement par les accords négociés avec les grandes maisons de disques et les labels indépendants. En Europe et aux Etats-Unis, les plates-formes de streaming reversent environ 70 % de leur chiffre d’affaires aux ayants droit. Tencent Music a obtenu des conditions beaucoup plus favorables car l’industrie de la musique souhaitait d’abord lutter contre le piratage massif. Sa marge brute s’élève ainsi à 41 %, contre 25 % pour Spotify.

  • ayant droit: 版权所有人

Autre différence : le modèle économique. Celui des plates-formes occidentales repose sur des abonnements payants (généralement 10 euros par mois), et sur la publicité si elles proposent aussi une partie gratuite. Chez Tencent Music, les abonnements et la publicité ne représentent que 30 % des recettes. Les 70 % restants sont générés par le live streaming et les vidéos de karaoké, avec la possibilité d’envoyer des cadeaux virtuels ou de souscrire à un abonnement pour bénéficier de fonctionnalités supplémentaires.

Fin juin, Tencent Music ne comptait ainsi que 23 millions d’abonnés à son offre de streaming, payant en moyenne 9 yuans (1,15 euro) par mois. A titre de comparaison, Spotify totalise 87 millions d’abonnés. Au deuxième trimestre, près de 10 millions d’utilisateurs de Tencent Music ont dépensé, en moyenne, 113 yuans (14,4 euros) par mois sur le live streaming et le karaoké.

  • a titre de comparaison: as an exemple of comparison.

Pour M. Crupnick, les plates-formes occidentales devraient s’inspirer du succès de leur homologue chinoise pour devenir rentables. « Elles doivent créer des offres de divertissement plus riches, estime-t-il. Dans quelques années, nous regarderons le Spotify d’aujourd’hui de la même manière que nous regardons Amazon lorsqu’il n’était qu’un marchand de livres », prédit l’expert.

Pour séduire Wall Street, Tencent Music met aussi en avant ses perspectives de croissance. « Le marché chinois de la musique en ligne va passer de 33 milliards de yuans en 2017 à 215 milliards en 2023 », avance le groupe dans son prospectus d’introduction. « Avec le développement des plates-formes légales, l’essentiel de la croissance du marché va avoir lieu en Chine, en Inde, au Moyen-Orient et en Afrique, abonde M. Crupnick. L’industrie du disque a longtemps été centrée autour des Etats-Unis et de l’Europe ; c’est en train de changer. »

20181212-p31-tencent.txt · 最后更改: 2019/03/16 22:40 由 80.15.59.65