用户工具

站点工具


20181219-p26-japon

Le luxe joue sa qualification pour les JO de Tokyo

Dans une rue du quartier commerçant de Ginza, à Tokyo, en février 2015.

DAVID MAREUIL/ ANADOLU AGENCY Juliette Garnier

Plus de 40 millions de touristes pourraient visiter le Japon en 2020, année où la capitale japonaise accueillera les Jeux olympiques d’été. Les marques de luxe se mettent en ordre de bataille pour capter cette manne financière

  • les marques de luxe 各家奢侈品牌
  • se mettre en ordre de bataille 组成战队队形
  • manne financiere: 财政的天赐良机。这个词我们此前也学过。

REPORTAGE

TOKYO

Le prix est « unique », vante en japonais et en chinois la vitrine du Ginza Karen. Chaque jour, cette minuscule boutique située à Tokyo – sur Ginza, l’équivalent de l’avenue parisienne des Champs-Elysées – écoule des dizaines de valises à roulettes de couleur criarde, au prix de 5 400 yens, soit environ 42 euros. Le modèle est de grande contenance. Les Chinois de passage dans la capitale japonaise en raffolent pour faire leurs achats dans le centre commercial Ginza 6, dont l’entrée est située pile en face. Au sous-sol de ce complexe de 200 boutiques de luxe, beaucoup rempliront leur valise de produits cosmétiques et d’articles achetés en détaxe. La clientèle touristique représente déjà 30 % des 22 millions de visiteurs de Ginza 6 inauguré en avril 2017 par LVMH, assure Norbert Leuret, président de la filiale japonaise du groupe français.

  • écouler =sell
  • couleur criarde 艳俗的颜色
  • de grande contenance
  • raffoler: 疯迷
  • pile en face 正对面 jouer à pile ou face 掷硬币猜正反面

Car Tokyo est devenue une destination de voyage, pour les Asiatiques notamment. Le nombre de touristes a été multiplié par quatre entre 2000 et 2016 dans l’Archipel. En 2017, 29 millions de personnes ont visité le pays. Un record. La moitié sont chinois ou coréens. L’effondrement du yen affole « ces chasseurs de bonnes affaires », explique Christian Piat, directeur pour l’Asie d’EPI, groupe qui détient J.M. Weston, Bonpoint et Piper Heidsieck.

  • affoler通常的意思是使惊慌。这里的意思是使有欲望。

En 2012, les Chinois n’étaient que 250 000 à avoir visité l’Archipel. Depuis, l’Etat japonais a assoupli les conditions d’obtention de visas. De Pékin et Shanghaï, les compagnies low cost déversent des fournées de voyageurs, moyennant 200 euros l’aller-retour. Les moins argentés empruntent le ferry entre Shanghaï et Osaka. « L’an dernier,8 millions de Chinois sont venus au Japon », note Toshi Yanai, directeur de Global Blue, fournisseur de services pour les magasins de duty-free.

  • des fournées de voyageurs 成群的游客

« Un catalyseur de décisions »

  • catalyseur: 催化剂

Certes, les Chinois sont toujours fans du rice cooker made in Japan, le nec plus ultra des machines à cuire le riz. Mais, ils viennent aussi acheter des crèmes de marques japonaises ou coréennes adaptées à leur carnation et des articles de mode, avec une préférence pour les griffes européennes. Par ricochet, le marché de la détaxe grossit. « Il a gagné 10 % par an depuis 2015 », estime M. Yanai.

  • nec plus ultra 拉丁语,最高点
  • des crèmes de marques japonaises ou coréennes 日本或者韩国品牌的护肤霜
  • carnation=complexion
  • les griffes européennes 欧洲品牌。 griffe原意是爪子
  • par ricochet =as a side effect

La tenue en 2020 des Jeux olympiques d’été devrait encore doper le shopping tokyoïte. Malgré les fortes chaleurs attendues, l’humidité habituelle à cette saison et les consignes drastiques de sécurité, des milliers de touristes devraient assister aux épreuves dans le stade de 80 000 places et suivre le marathon, dont le parcours longera le palais impérial.

  • les fortes chaleurs attendues = the expected strong heat

Dans un pays malade de son endettement et d’une consommation faiblarde, le gouvernement table sur l’entrée de devises étrangères qui devrait découler de ce tourisme, mais aussi du regain d’intérêt pour le pays que suscitera dans le monde entier la retransmission télévisée des épreuves. Shinzo Abe, le premier ministre, espère la venue de 40 millions de touristes en 2020. « Ce sera plus », veut croire Toru Takeuchi, directeur exécutif des grands magasins japonais Isetan. Car les grands distributeurs sont, eux aussi, à l’affût de cette manne financière. Il en va de leur salut.

  • faiblarde = weak, poor
  • tabler sur 依靠
  • a l'affût de = on the lookout for

Le marché de la mode va mal. Le pays vieillit. Faute de natalité, la population japonaise s’est rétrécie, à 126,5 millions d’habitants. La clientèle locale, âgée, achète moins. « Les baby-boomeurs ont près de 70 ans. Ils sont en passe de sortir de la société de consommation », rappelle M. Takeuchi. Et l’habillement ne serait plus le péché mignon des jeunes Nippons. Le pouvoir d’achat de la Japonaise « est amputé par ses dépenses en communication », estime le Français Armel Cahierre, fondateur de Milleportes.com, site japonais de vente en ligne à prix cassés. Le phénomène plombe le shopping. Isetan vient d’annoncer la fermeture de trois magasins. L’enseigne doit affronter la concurrence du e-commerce et celle d’Amazon. La puissance de feu de l’américain est, ici aussi, redoutée. Car, grâce à la vente de produits alimentaires, son chiffre d’affaires atteindrait 24 milliards de dollars (21 milliards d’euros) dans le pays.

  • le péché mignon = weakness。 le péché originel 原罪

Dès lors, beaucoup de distributeurs misent sur la clientèle de passage. Les chantiers se multiplient dans tout Tokyo. En 2011, peu après l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima, « le secteur du luxe était donné pour mort », rappelle Christopher Descours, président du groupe EPI. Ce n’est plus le cas.

Autour de Ginza 6, les magasins s’embellissent pour mieux séduire cette clientèle argentée. Hermès rénove son vaisseau amiral dessiné par l’architecte Renzo Piano en 2001. Kering fait de même. Gucci, sa marque vedette, vient de réaménager son magasin d’Aoyama. Bottega Venetta, sa marque de maroquinerie, agrandit sa boutique sur Ginza. Sur l’avenue Omotesando, Longchamp a ouvert un point de vente. La marque française va aussi se doter d’une adresse sur Ginza. Enfin, LVMH va inaugurer deux boutiques pour Fred et Rinowa à Ginza, lancer les chantiers des magasins Celine de Ginza et Omotesando, puis reconstruire le magasin phare de Louis Vuitton en 2020. Cet été, le japonais Isetan a, lui, bouclé le lifting du rez-de-chaussée de sa boutique historique Mitsukoshi à Ginza.

  • vaisseau amiral 旗舰
  • sa marque de maroquinerie 皮制品的品牌
  • le magasin phare 主力店。

Les JO contribuent-ils à cette effervescence ? La tenue de cet événement est surtout « un catalyseur de décisions », juge Norbert Leuret chez LVMH. Les marques se hâteraient pour être prêtes au premier jour du coup d’envoi des épreuves olympiques, puis pour affronter le tsunami touristique prévu après la cérémonie de clôture. « A Londres, en 2012, Harrod’s n’a pas enregistré de hausse d’activité pendant les Jeux olympiques », rappelle M. Takeuchi. Tout se serait joué après.

  • se hâter: se dépêcher
  • le coup d'envoi(体育术语)比赛的开始。 发球
  • des épreuves olympiques 奥运会的比赛
  • la cérémonie de clôture 闭幕式

Les JO ne seraient qu’une étape du boom touristique annoncé. « Le tourisme japonais n’en est qu’à ses débuts », confirme François-Xavier Severain, directeur général de Longchamp en Asie-Pacifique. « C’est un pays sûr. Sa gastronomie est fine. Le service à la clientèle est exceptionnel. Et outre Tokyo, il y a de nombreux sites à découvrir, dont le mont Fuji, Kyoto et Hokkaido », détaille le dirigeant d’Isetan. Très vite, « en 2030, le Japon devrait accueillir 50 millions de touristes », ajoute M. Leuret.

  • le mont Fuji富士山

S’adapter au touriste 4.0

D’ici là, le Japon devra développer ses capacités hôtelières. Car, de l’avis général, le pays – et plus particulièrement Tokyo – « manque d’hôtels ». Les grandes rues commerçantes devront aussi composer avec les comportements 4.0 des touristes. Smartphone en main, grâce à Google Maps ou son équivalent chinois Baidu Maps, ils sont désormais nombreux à s’orienter seuls et à s’écarter des grandes artères. De nouveaux centres commerciaux les attirent en dehors de Tokyo.

  • composer avec = compromise with

Parmi eux, le Premium Outlets de Gotemba, exploité par Simon Property et Mitsubishi, fait un tabac. Situé au pied du mont Fuji, qu’arpentent 45 millions de personnes par an, ce centre de magasins d’usines attire une foule dense. Une heure et demie de bus depuis la gare centrale de Tokyo suffit pour y accéder et y remplir sa valise des invendus de Gucci, Moncler ou Bottega Venetta. Au grand dam des magasins huppés du centre de Tokyo.

  • exploité par Simon Property et Mitsubishi 被Simon Property 和三菱经营着。 Simon property 是北美最大的商业地产商。经营Westfield 品牌的高档商业中心。
  • faire un tabac = faire fureur 取得巨大进展;风靡
  • arpenter = parcourir 大步走
  • ce centre de magasins d’usines 这个打折村
  • au grand dam de = to the displeasure of … 在对某人不利的情况下
  • des magasins huppés 我们以前学过un quartier huppé

A Ginza, les Japonais s’inquiètent aussi des effets pervers du tourisme de masse chinois. Certains s’agacent de ces hordes de touristes pressés qui débarquent en meute dans les points de vente, « parlent fort et discutent les prix », rapporte Alain Crevet, président de S.T. Dupont. A tel point que les marques s’obligent à exploiter deux boutiques, l’une à vocation touristique, l’autre pour un public local.

  • des effets pervers 负面的后果。 pervers除了有变态的意思。这里是负面的意思。(conséquence opposée au résultat souhaité事与愿违的结果)
  • s’agacer de =bothered by
  • horde =meute
  • en meute = in droves (en groupe)
  • les points de vente 销售点
  • a tel point que = so much so that
20181219-p26-japon.txt · 最后更改: 2018/12/29 21:50 由 82.251.53.114