用户工具

站点工具


20181219-p27-bay

« Greater Bay Area » : le rêve de Silicon Valley de Xi Jinping

F. Le.

Ce projet – aux enjeux tout autant économiques que politiques – a pour ambition de faire de cette région l’égale d’autres grandes baies

PÉKIN - correspondant

C’est, avec les « nouvelles routes de la soie », l’autre grand projet du président Xi Jinping : davantage intégrer à la Chine continentale les îles de Macao et de Hongkong, deux « régions administratives spéciales », selon la terminologie officielle. Nom donné à ce vaste plan tout autant politique qu’économique : « Greater Bay Area ». Une expression explicite qui entend faire de cette région l’égale d’autres grandes baies, notamment Tokyo, New-York et bien sûr San Francisco, siège de la Silicon Valley.

  • regions administratives spéciales: 特别行政区

« Concrètement, il s’agit de connecter 9 villes du sud de la Chine, Canton, Shenzhen, Zhuhai, Foshan, Zhongshan, Dongguan, Huizhou, Jiangmen et Zhaoqing à Hongkong et Macao. Pour Hongkong, qui a 7,5 millions d’habitants, et Macao, qui en compte 600 000, c’est un marché de 80 millions d’habitants qui s’ouvre. Le projet de Greater Bay Area est aussi une façon pour la Chine continentale d’aider davantage ces deux régions semi-autonomes », explique Guo Wanda, vice-président exécutif de China Development Industry, un think tank non gouvernemental installé à Shenzhen.

Associer la richesse de Hongkong bâtie sur l’immobilier, le commerce maritime et la finance internationale à celle du sud de la Chine qui repose sur l’électronique, et y ajouter les casinos de Macao est une idée séduisante sur le papier. Pour les hommes d’affaires hongkongais, la Chine est un marché phénoménal auquel ils n’ont que partiellement accès. Ainsi HSBC, la grande banque hongkongaise, n’est pas considérée comme une banque locale par les Chinois. Et les commerçants de Shenzhen rêvent d’attirer les Hongkongais, quatre fois plus riches qu’eux.

  • reposer sur: 建立在。。。的基础上 (VPF.p.146) Ce raisonnement repose, hélas, sur des prémisses fausses.

Cette grande baie a déjà deux réalisations à son actif : le train à grande vitesse qui relie depuis fin septembre Hongkong à la Chine continentale, sans avoir besoin de prendre une correspondance à Shenzhen, et les 55 kilomètres de ponts et tunnels inaugurés le mois suivant qui relient désormais Hongkong, Macao et Zhuhai, une ville située sur le continent.

  • a son actif: 在它的资产表里
  • prendre une correspondance: 转车

Par ailleurs, un ambitieux parc scientifique, le Lok Ma Chau Loop, doit également voir le jour juste à la frontière entre Shenzhen et Hongkong. Sur un terrain revendiqué par les deux parties et finalement accordé à Hongkong pour qu’elle y développe des activités scientifiques.

  • voir le jour: 见天日。 完成,实现

Mais juridiquement et politiquement, les choses sont moins simples qu’il n’y paraît. Rétrocédée par la Grande-Bretagne à la Chine en 1997, Hongkong bénéficie durant cinquante ans d’un statut spécial, selon la règle « un pays, deux systèmes ». Il en va de même de Macao rétrocédée deux ans plus tard par le Portugal. Résultat : Chine, Hongkong et Macao sont régis par des lois et des systèmes juridiques différents et disposent de trois monnaies différentes.

  • rétrocédée à: 归还

Obstacles politiques

Un Chinois qui travaille à Hongkong a besoin d’une autorisation. Un Hongkongais qui travaille plus de 183 jours par an en Chine continentale y est soumis à l’impôt sur le revenu qui y est bien plus élevé… Et les juristes s’arrachent les cheveux pour savoir si le fameux parc Lok Ma Chau Loop est vraiment hongkongais. Car dans ce cas, les spécialistes des thérapies géniques qui y travaillent ne peuvent exploiter les données chinoises qui, au nom de la sécurité nationale, ne peuvent être exportées. Plus globalement, beaucoup, à Hongkong et Macao, craignent que la Greater Bay Area rende caduque la formule « un pays, deux systèmes » et mette à mal la « rule of law » britannique chère aux Hongkongais. En septembre, l’aménagement de locaux réservés à la douane chinoise dans la nouvelle gare de Hongkong pour les trains à grande vitesse avait soulevé une vague de protestations.

  • Chine continentale: 中国大陆
  • s’arracher les cheveux pour…为。。。绞尽脑汁。
  • des thérapies géniques: 基因疗法
  • caduque:obsolete
  • un pays, deux systems: 一国两制
  • mettre a mal: 损害
  • les trains a grande vitesse: 高铁
  • soulever une vague de protestation: 激起一波抗议的浪潮

Une étude publiée en octobre par l’université Lingnan de Hongkong et l’université Sun-Yat-sen de Canton indiquait que 54 % des Hongkongais n’étaient allés dans aucune ville du sud de la Chine en 2017, mettant en avant pour l’expliquer et par ordre d’importance « la sécurité alimentaire », « la loi » et les « transports ». Les Hongkongais sont toujours dans l’attente de la publication des « lignes directrices » du plan visant à intégrer Hongkong au reste de la région. Repoussées à plusieurs reprises, ce qui montre la sensibilité du sujet, elles doivent répondre aux questions concrètes que pose le projet. On les attend désormais pour le début de l’année prochaine. Malgré ces difficultés, rares sont ceux qui doutent que le président Xi Jinping parvienne malgré tout à ses fins.

  • repoussée: 推迟
  • malgré tout
  • parvenir a ses fins: 达到目标
20181219-p27-bay.txt · 最后更改: 2019/02/17 13:41 由 82.251.53.114