用户工具

站点工具


20190109-p3-iran

Les difficultés économiques poussent les travailleurs afghans à quitter l’Iran

Ghazal Golshiri

En deux ans, plus d’un million d’Afghans ont préféré rentrer dans leur pays

TÉHÉRAN - correspondance

La grande tour de Negarestan, ornée d’une lumière jaune tamisée projetée sur sa façade blanche, n’a rien d’extraordinaire dans ce quartier branché du nord de Téhéran. En octobre 2018 pourtant, une douzaine d’ouvriers afghans se sont réunis devant ce bâtiment en construction, à la nuit tombée, attirant l’attention des voisins. Ils ont attendu patiemment l’arrivée de trois voitures qui les ont emmenés au centre d’Afsariyeh, dans le sud de la capitale, en vue de leur retour volontaire dans leur pays. Un chemin qu’ont pris nombre de leurs compatriotes ces derniers mois depuis que la monnaie iranienne, le rial, chute.

  • la grande tour de Negarestan: Negarestan 高塔。
  • ornée d’une lumière jaune tamisée projetée sur sa façade blanche: 被投射在正面墙上的柔和的黄光所装饰
  • ce quartier branché 时髦的社区
  • à la nuit tombée: 夜幕降临的时候
  • attendre patiemment 耐心的等待
  • en vue de…

« Ce n’est plus rentable de travailler ici », explique Nazir, l’un des trois Afghans qui travaillent toujours dans Negarestan, mais qui entend, lui aussi, quitter bientôt l’Iran. « Avant, 10 millions de rials [soit 65 euros aujourd’hui], nous faisaient 18 000 afghans [la monnaie en Afghanistan], contre 5 000 ces jours-ci », glisse-t-il.

  • rentable 盈利的
  • entendre quitter bientôt l’Iran: 想很快离开伊朗
  • glisser: dire fugitivement

Une main-d’œuvre bon marché

Depuis février, le marché de devises étrangères en Iran a connu une grande crise, aggravée par un système bancaire fragile. Le rial n’a pas cessé de se déprécier, et la chute s’est encore accélérée après la sortie unilatérale du président américain Donald Trump, en mai, de l’accord sur le dossier nucléaire iranien, conclu avec les grandes puissances en 2015. Le premier volet des sanctions américaines est entré en vigueur en août 2018. Il visait, entre autres, les transactions financières ainsi que les importations de matières premières et il a provoqué le départ de nombreuses entreprises étrangères du pays. Le deuxième volet concerne notamment la vente du pétrole depuis début novembre. Depuis, 1 euro s’achète aux alentours de 153 000 rials, contre 40 000 en février, soit une dépréciation de 75 %.

  • le marché de devises étrangères: 外汇市场
  • connaître une grande crise 遇到大的危机
  • aggravée par un système bancaire fragile: 一个脆弱的银行系统使情况更糟。
  • se déprécier: 贬值
  • en vigueur:实行

Quant aux réfugiés afghans, 767 663 sont retournés dans leur pays en 2018, contre 466 303 en 2017, précise l’Organisation internationale pour les migrations. Des départs, peut-on lire dans son rapport, publié fin octobre 2018, « largement causés par les problèmes économiques, notamment la dévaluation massive de la monnaie ». En Iran, les Afghans, qui constituent une main-d’œuvre bon marché, sont entre 2 et 3 millions. Leur départ pourrait mettre les Iraniens dans une situation compliquée, car ils occupent, depuis des années, des professions difficiles, comme éboueurs ou ouvriers dans les égouts des grandes villes.

  • les réfugiés afghans: 阿富汗难民
  • Une main-d’oeuvre bon marché: 便宜的劳动力人口
  • éboueurs 垃圾工人
  • les égouts: sewer

Désormais obsédé par les fluctuations sur le marché des devises étrangères, Nazir se renseigne tous les matins sur le prix du dollar. Cet Afghan de 19 ans doit subvenir aux besoins de ses deux parents, de ses deux petits frères et de sa sœur, qui vivent à Herat, dans l’ouest de l’Afghanistan. Avant de venir en Iran légalement, il a été vendeur ambulant de fruits et de légumes dans le grand bazar d’Herat, ce qui lui rapportait peu.

  • obsédé: hanté, tourmenté
  • subvenir aux besoins de ses deux parents: meet the needs of his two parents.
  • Vendeur ambulant de fruits et de legumes: 荬蔬菜水果的游走的小贩
  • ce qui lui rapportait peu: 没给他带来很多(钱)

« On trempe le pain dans le sang »

  • 字面的意思是我们那面包沾血。转义;我们过着刀头舔血的生活

« Si je suis venu en Iran au printemps 2018, c’est aussi à cause de la très mauvaise situation sécuritaire en Afghanistan, explique le jeune homme qui, à plusieurs reprises, a échappé à la mort. La dernière fois, lorsqu’une bombe a explosé devant la grande mosquée d’Herat, en août 2017. Les motos garées dans le parking ont pris feu, et j’ai vu, de mes propres yeux, deux mendiants brûler vifs. En Afghanistan, on trempe le pain dans le sang. »

  • deux mendiants brûler vifs: 两个乞丐被活活烧死

La situation d’Amin, un autre Afghan travaillant sur les mêmes chantiers, est encore plus problématique, car les régions proches de son village, aux alentours de Mazar-e-Charif, tombent régulièrement aux mains des talibans. « Si j’y retourne, je n’aurai que deux choix : soit me battre aux côtés de l’armée régulière, soit aux côtés des talibans. Les deux voies peuvent me coûter ma vie », dit le jeune homme de 21 ans.

  • aux alentours de… 在。。。附近

C’est dire que dans leur patrie non plus, la perspective n’est guère prometteuse. Abbas, ancien ouvrier dans un atelier de fabrication de canapés à Téhéran, a été de ceux qui sont retournés récemment en Afghanistan. Il a rapidement fait demi-tour. « En octobre [2018], je suis allé à Kaboul pour voir si je pouvais trouver un emploi. Mais après dix jours, je me suis rendu compte que le climat, dans son ensemble, ne me convenait absolument pas », glisse-t-il.、

  • la perspective n’est guère prometteuse: the prospect is hardly promising.
  • faire demi-tour: make u-turn.
  • Se rendre compte que: 意识到
  • convenir a: 适合
  • glisser: 除了滑的意思。glisser还有悄悄地说的意思

Ainsi, l’homme de 37 ans a regagné sa place devant l’ambassade d’Afghanistan à Téhéran où, assis sur un tabouret sur le trottoir, il écrit à la main pour ses compatriotes illettrés leurs différentes requêtes officielles. « Ils sont de plus en plus nombreux à demander un document de l’ambassade qui leur permettra de quitter le territoire iranien », dit Abbas qui, pour subvenir aux besoins de ses deux enfants, demande désormais de l’argent à son frère qui vit au Danemark. Quant à Nazir, il hésite entre un départ pour la Turquie ou l’Europe. « Je ne resterai pas si la situation ne s’arrange pas d’ici au mois de mars. »

  • tabouret: stool
  • écrire a la main: 手写
  • ses compatriotes illettrés: 不识字的同胞们
  • subvenir aux besoins de ses deux enfants: 满足两个孩子的需求
20190109-p3-iran.txt · 最后更改: 2019/03/06 19:40 由 80.15.59.65