用户工具

站点工具


20190113-p40-island

VOYAGE

Vous aimez Indridason… vous adorerez Reykjavik

  • 雷克亚未克:冰岛首都

Marie Charrel

Reykjavik, en septembre 2017. CHAU-CUONG LÊ/ LIGAKUN/HANS LUCAS

On s’y tient comme aux premières heures du monde, lorsque la vie n’avait pas encore colonisé notre planète. Sur la lande volcanique de Midnesheidi, battue par les vents du nord, la végétation se fait rare. Les roches ocre et noires s’étendent sur des kilomètres, parfois recouvertes de neige ou d’un peu de lichen fluorescent. Des exhalaisons de soufre s’échappent des fissures dissimulées sous la pierre. En ce mois de décembre, le promeneur solitaire ne rencontre guère âme qui vive sur cette terre désolée. Jusqu’à ce qu’au détour d’une colline, il découvre un lac au bleu caribéen, d’une beauté surnaturelle. En dépit de la température glaciale, des touristes se prélassent dans ses eaux, d’où s’élèvent des volutes de vapeur.

  • se tenir a
  • la lande volcanique
  • se faire rare: 稀少
  • les roches ocre et noires
  • s’etendre Sur des kilomètres: 蔓延数公里
  • lichen fluorescent
  • exhalaisons de soufre
  • le promeneur solitaire: 孤独的远足者
  • un lac au bleu caribeen
  • se prélasser
  • des voutes de vapeur

Baptisé le « Blue Lagoon », l’endroit est l’une des attractions majeures de la péninsule de Reykjanes, à mi-chemin entre l’aéroport international et la capitale islandaise. C’est aussi là que débute Lagon noir, le roman d’Arnaldur Indridason, paru en 2016 (Métailié, traduction Eric Boury). Sur les conseils de son médecin, une jeune femme plonge dans les eaux laiteuses lorsqu’elle aperçoit un corps. L’inspecteur Erlendur Sveinsson, héros récurrent du romancier, ne tarde pas à mener l’enquête. Le lecteur apprend au passage que le Blue Lagoon n’a rien de naturel. Il s’est formé à la fin des années 1970, dans le sillage des eaux rejetées par la centrale géothermique voisine…

  • a mi-chemin
  • Arnaldur Indridason
  • les eaux laiteuses: the milky water.
  • Ne tarde pas a mener l'enquête.
  • Dans le silage de…: in the wake of. 我们在孟宏伟一文中学过。

Il en va ainsi des ouvrages d’Indridason, le maître du polar islandais : tous offrent une plongée dans le passé de Reykjavik et ses environs, où l’auteur vit toujours. « Beaucoup d’Islandais découvrent l’histoire de leur propre ville à travers ses livres : ils sont aussi précieux pour nous que pour les lecteurs étrangers », confie Ulfhildur Dagsdottir, spécialiste du roman noir à la bibliothèque municipale. L’obsession d’Erlendur pour les disparitions mène régulièrement l’intrigue du côté de la guerre froide ou des années 1950, lorsque l’armée américaine installa une base militaire sur Reykjanes.

Au centre-ville, chaque coin de rue évoque l’une des enquêtes du policier au caractère bourru. A l’exemple du quartier de Nordurmyri, où démarre La Cité des jarres (2005), ou de l’austère théâtre national, mentionné dans Hypothermie (2011). A quelques mètres de celui-ci, un bâtiment aux airs de bunker se dresse face à la mer : la banque centrale. Celle-ci est au cœur de La Muraille de lave (2013), dont l’intrigue se déroule en 2005, au moment où la finance islandaise est en pleine surchauffe. Le titre original de l’ouvrage, Svörtuloft, évoque une falaise à l’ouest du pays, au pied de laquelle un tourbillon violent engloutit les embarcations. C’est aussi le surnom donné à l’institut monétaire, où les espoirs d’argent facile se sont fracassés pendant la crise de 2008.

  • le caractère bourru
  • surchauffe: 过热
  • une falaise
  • un tourbillon
  • engloutir

De l’autre côté du boulevard, les panneaux multicolores d’Harpa, la délicate salle de concerts, scintillent dans les derniers rayons de soleil. A l’horizon se dessine Esja, la chaîne de montagnes aux flancs escarpés. La bise glacée chasse vite les badauds vers Laugavegur, l’artère commerçante de la ville. En hiver, lorsque la nuit tombe à 17 heures, les bars se remplissent d’amateurs de brennivin, l’alcool local, surnommé « mort noire ».Autant d’établissements qu’Erlendur écume les soirs où il cherche sa fille un peu paumée, Eva Lind.

  • la chaîne de montagnes aux flancs escarpés.
  • La bise glacée
  • les badauds
  • l'artère commerçante de la ville: 本市的商业命脉
  • écumer
  • paumée

Là, au numéro 4 de la rue Hafnarstræti, une petite maison de tôle jaune, typique des habitations de la ville, abrite le bar Tivoli. « C’était autrefois un pub irlandais, le Dubliners, devant lequel se déroule la scène de coups de feu de l’Opération Napoléon (2016) », raconte Ulfhildur Dagsdottir. Dans ce thriller, une jeune femme, Kristin, enquête sur la mystérieuse mort de son frère impliquant l’armée américaine. Celle-ci cherche à étouffer une sombre affaire remontant à 1945.

  • tôle jaune
  • étouffer

A la fin de la seconde guerre mondiale, le quartier de Skuggahverfi, le long de la mer, était plutôt mal famé, découvre-t-on dans Passage des ombres (2018), où Erlendur cède place à l’ex-inspecteur Konrad. Aujourd’hui, des tours ultramodernes ont remplacé les caboulots enfumés de l’époque. Ceux où, après quelques verres de « mort noire », l’on se racontait des histoires d’elfes et de mauvais esprits. Certaines nuits de pleine lune, on les entend encore…

  • les caboulots enfumés
  • mort noire
  • des histoires d’elfes et de mauvais esprits
20190113-p40-island.txt · 最后更改: 2019/02/07 19:39 由 90.86.116.119