用户工具

站点工具


20190117-p18

Theresa May, la naufragée

  • survior of a shipwreck

Theresa May, le 13 décembre 2018, à Bruxelles. SALERNO/EUC/ROPI-REA

Philippe Bernard

Vaillante, mais sans pensée claire sur l’Europe, la première ministre britannique démontre depuis deux ans son incapacité à mener à bien le Brexit. Mardi 15 janvier, le Parlement a rejeté l’accord avalisé par l’UE fin novembre

  • vaillante: courageuse

LONDRES - correspondant

Si un scénariste d’Hollywood s’emparait à l’avenir du palpitant scénario du Brexit, il pourrait intituler sa série « Survivor ». Theresa May en serait l’héroïne. Ou la mauvaise fée. Ce serait l’histoire d’une fille de pasteur anglican ambitieuse et secrète, conservatrice tendance Oxfordshire profond, mais éclairée, propulsée à Downing Street au moment le plus crucial de l’histoire britannique depuis la seconde guerre mondiale. Le pays attendait tout d’elle après la désertion des hommes qui l’avaient précipité dans le chaos : David Cameron, organisateur du référendum de juin 2016 censé unifier le Parti conservateur, et Boris Johnson, chef inconséquent de la campagne pro-Brexit.

  • s’emparer: get ahold of
  • palpitant: thrilling.
  • la mauvaise fée: the bad fairy

La ministre de l’intérieur, surtout connue jusque-là pour ses escarpins léopard et son échec à tenir sa promesse de baisser les flux d’immigration, avait alors fait don de sa personne au Royaume-Uni. Depuis, la fille unique du pasteur Hubert Brasier a suivi un long chemin de croix. Elle y a survécu, au moins jusqu’à cette soirée du mardi 15 janvier où le Parlement de Westminster a massivement retoqué l’accord (par 432 députés sur 650) qu’elle avait laborieusement décroché après un an et demi de négociations avec l’Union européenne.

  • escarpins leopard: 豹纹短靴
  • faire don de sa personne au Royaume-Uni: 把自己选给英国
  • un long chemin de croix: 漫长的十字架之路
  • retoquer: reject

Elevée dans le sens du devoir, elle a supporté plus d’avanies, essuyé plus d’humiliations qu’aucun responsable politique du moment. Donald Trump a affirmé devant elle que son ancien ministre Boris Johnson « ferait un formidable premier ministre » à sa place ; Boris Johnson a qualifié de « crotte » son plan pour le Brexit ; l’ancien ministre des finances George Osborne l’a traitée de « cadavre ambulant » et la presse de « première ministre zombie ».

  • avany: humiliation
  • crotte: shit
  • cadavre ambulant: deadman walking

Qui d’autre que cette femme sans enfants de 62 ans, qui, selon sa biographe Rosa Prince, s’était juré à 12 ans de diriger le pays et a dévoué toute sa vie aux tories (les conservateurs), aurait enduré pareil traitement ? Qui d’autre qu’elle aurait été capable de conquérir un congrès des tories au bord de l’explosion sur l’Europe en esquissant des pas de danse au son de Dancing Queen d’Abba afin de contredire son image rigide et coincée ? Qui d’autre aurait survécu à tant de votes de défiance au Parlement de Westminster, de démissions de ministres et de rebuffades à Bruxelles ?

  • esquissant des pas de dans au son de Dancing Queen d’Abba. 在ABBA演唱组合的“舞蹈女王”的伴奏下,翩翩起舞。 esquisser 常用的意思是素描,勾画。 这里的意思是commencer a faire.
  • Qui d’autre: who else.

Erreurs stratégiques

L’ennui est que le gouvernement de la vaillante Theresa May n’a jamais cessé d’être une pétaudière, que deux conceptions du Brexit déchirent et entre lesquelles elle est incapable de trancher, faute d’autorité ou de convictions : une rupture nette destinée à transformer le pays en une sorte de Singapour ultralibéral aux portes de l’Europe, ou un maintien dans le marché unique. Sans véritable prise sur l’exécutif, Mme May s’est elle-même privée de sa majorité au Parlement en juin 2017 en déclenchant des élections législatives anticipées que personne ne réclamait et qui ont été catastrophiques. Quant à sa persévérance, son opiniâtreté et sa résilience, elles n’ont jamais vraiment masqué son manque de stratégie et d’objectif politique.

  • petaudiere: lieu de confusion et d'anarchie
  • trancher: décider. (VPF.p. 64) Entre ces différentes options, nous avions du mal a prendre parti. En deespoir de cause, nous nous sommes adressés a Francois et c’est lui qui a tranché. Un peu énervé, il a tapé du poing sur la table puis, sans consulter personne, a décrété que la première option etait la meilleure. Cela a réglé le problème.
  • opiniâtreté:détermination, ténacité

« Ce que défend la première ministre n’est pas clair, peut-être même pour elle-même », constatait le magazine britannique The Economist quelques mois après son installation, en la surnommant « Theresa Maybe » (« Theresa peut-être »). Deux ans plus tard, le constat reste valable. Si, à quelques semaines de sa mise en œuvre, fixée en principe pour le 29 mars, le Brexit ressemble à un méga-accident industriel, le flou de la pensée de Mme May sur l’Europe, ses illusions sur un rapport de force favorable au Royaume-Uni face à l’UE et même ses mensonges sur les bénéfices mutuels à attendre du divorce n’y sont pas pour rien.

  • Le constat reste valable: the assessment remains valid.

Pourtant, quand elle déclenche la procédure de séparation, le 29 mars 2017, la chef du gouvernement paraît au faîte de sa puissance. « Dominante », « inexpugnable », « invulnérable », salue la presse. Plus de 53 % des Britanniques approuvent sa conduite des affaires et le Labour, en pleine bagarre interne au sujet du « gauchiste » Jeremy Corbyn, semble à terre. Avec l’ardeur des convertis, celle qui avait fait mollement campagne pour rester dans l’UE lors du référendum, s’affirme comme une implacable militante de la sortie.

  • bagarre: fight. 动词形式:bagarrer(VPF.p.112) Nous avons dû batailler = nous battre = nous bagarrer pour obtenir l’authorisation De construire ce bâtiment.
  • sembler a terre: 似乎屈服了
  • mollement: half-hearted. 动词形式是 mollir。 faiblir.
  • implacable: (VPF.p.74,222,226) acharné, inflexible. Ce juge d’instruction mène une lutte implacable contre la corruption: il est inflexible = intraitables intransigeant = impitoyable face aux coupables.

Au fil de plusieurs mois de débat en vase clos, l’exécutif britannique s’est convaincu que le Brexit serait une promenade de santé face à une UE présumée chaotique, divisée et pressée de conclure, car « les continentaux ont plus à perdre que nous ». Persuadée que le vote sur le Brexit résulte des craintes liées à la mondialisation, Mme May fustige, dès octobre 2016, « les élites internationales » et les « citoyens de nulle part ».

  • en vase clos: in seclusion.
  • une promenade de santé: a walk in the park.

Guidée par son obsession de l’immigration, l’ancienne patronne du Home Office (le ministère de l’intérieur) privilégie, en janvier 2017, dans son discours de Lancaster House l’une des promesses des pro-Brexit : la fin de la libre entrée des Européens sur le sol britannique, quitte à tracer une ligne rouge qui la bloquera elle-même, c’est-à-dire la sortie du marché unique et de l’union douanière. Mais devant les ambassadeurs européens effarés, elle prétend conserver en même temps « l’accès le plus large possible au marché unique ». Autrement dit, « garder le beurre et l’argent du beurre », comme le répète Boris Johnson.

  • effaré: alarmed.

La première ministre n’a pas d’expérience de l’UE, mais elle balaie alors les objections d’Ivan Rogers, représentant de Londres à Bruxelles qui démissionne en dénonçant sa « pensée confuse ». Emportée par sa promesse d’un « Royaume-Uni mondial », elle lance même : « Pas d’accord [avec les Vingt-Sept] vaut mieux qu’un mauvais accord. » Une bravade qui réjouit les pro-Brexit mais apparaît aujourd’hui comme un pur bluff, tant les conséquences d’un « no deal » seraient catastrophiques pour l’économie britannique.

Coupée du peuple

Alors que le résultat du référendum était serré (51,9 % pour le Brexit) et la question posée vague, Mme May adopte une ligne dure. Elle finit par abandonner la phrase creuse – « Brexit veut dire Brexit » qu’elle répétait à l’envi. Mais elle lui substitue des formules tout aussi floues : « Brexit fluide et méthodique », « nouveau partenariat positif et constructif », « accord de libre-échange ambitieux et global » qu’elle ressert imperturbablement, quelle que soit la question qu’on lui pose. Mme May devient « Maybot », contraction entre son nom et le mot « robot ». « Ce sobriquet résume son style maladroit, indifférent, et sa profonde médiocrité, assène John Crace, chroniqueur au Guardian et inventeur de la formule. Loin d’être un leader fort, elle s’est révélée faible et brouillonne. »

  • la phrase creuse: empty phrase, meaningless phrase.
  • a l’envi: 争先恐后的,抢着
  • flou:模糊
  • imperturbablement
  • sobriquet: nickname
  • brouillonne (adj.): muddled, confused。

Les désastreuses élections anticipées de juin 2017, où elle s’est présentée des centaines de fois comme « le leader fort et stable apte à obtenir un bon accord » sur le Brexit, confirment le diagnostic : non seulement les électeurs ne sont pas dupes de ses slogans creux, mais ils ne veulent pas de son « hard Brexit ». Mais Mme May, plus attentive à l’arithmétique parlementaire qu’au message du peuple, ne l’entend pas. Déjà otage des brexiters « durs » par choix, elle le devient désormais aussi du Parti démocratique unioniste (DUP), une petite formation extrémiste protestante d’Irlande du Nord : elle a impérativement besoin de ses dix élus pour détenir une majorité à Westminster.

Quand les négociations s’engagent enfin avec Bruxelles, le 19 juin 2017, « Maybot » est d’autant plus affaiblie que son manque d’empathie et de charisme s’est manifesté dans la foulée, au lendemain du terrible incendie de la tour Grenfell de Londres (72 morts). Sur place, elle a évité les victimes pour ne rencontrer que les policiers. Ses quintes de toux au congrès des tories d’octobre, métaphore de son embarras, n’arrangent rien.

  • dans la foulée: 紧接着
  • quintes de toux: 咳嗽发作

Déni des réalités

  • denial of reality

A Bruxelles, les responsables européens s’inquiètent de ses prétentions, de son refrain sur les « succès du Brexit », de son déni des réalités. La première ministre tarde à accepter le « phasage » des négociations imposé par l’UE. Les futures relations commerciales, dossier central pour Londres, ne seront discutées que lorsque seront soldés trois chapitres fondamentaux pour l’Union : le règlement financier du Brexit, le statut des expatriés et la frontière irlandaise.

Non anticipées par Londres, les conséquences du Brexit sur l’Irlande s’imposent au cœur de la négociation. Pour obtenir l’ouverture des discussions commerciales, Mme May doit accepter, en décembre 2017, une garantie de non-retour à une frontière irlandaise, destinée à préserver la paix civile sur l’île : le fameux « filet de sécurité » (« backstop »), qui prévoit le maintien provisoire du Royaume-Uni dans l’union douanière européenne, et en raison duquel elle va s’aliéner les partisans d’un Brexit dur et le DUP.

En face, les Vingt-Sept s’exaspèrent de son incapacité à articuler des propositions pour l’avenir, de sa propension à leur renvoyer la balle comme si c’était à eux de gérer les dissensions au sein du gouvernement britannique. Sur des vidéos, Mme May apparaît faisant le pied de grue, esseulée, au milieu de ses homologues, dans des sommets européens où se joue l’avenir de son pays. La première ministre croit s’en sortir avec son « plan de Chequers » du 6 juillet 2018, usine à gaz qui accepte le maintien dans l’union douanière européenne pour les marchandises mais non pour les services. C’en est trop pour le chef de la diplomatie, Boris Johnson, qui démissionne. Mais l’UE flaire l’entourloupe et retoque sa copie le 20 septembre lors d’un humiliant sommet à Salzbourg, en Autriche.

  • faire le pied de grue: hang around。 原意是走着鹤步。
  • esseulée: alone
  • usine a gaz: gas chambre
  • faire l’entourloupe: play dirty trick。

L’horloge tourne et la stratégie de procrastination de Mme May trouve ses limites. Son manque de pédagogie et d’anticipation politiques aussi. D’où le crash parlementaire de l’accord négocié au forceps par Michel Barnier, négociateur de l’UE des négociations liées au Brexit, et avalisé par l’UE le 25 novembre. Tout ça pour ça !

  • au forceps
  • avalisé: supported。

Jamais expliquées, les concessions successives de la première ministre mobilisent à la fois les europhobes, qui crient à la trahison, et les pro-européens. « Le plus gros problème de Mme May est son incapacité à dire la vérité à l’opinion, estime Simon Nixon, éditorialiste au Times. (…) Son refus de reconnaître les aspects négatifs du Brexit est ridicule. » Ainsi, au-delà de son slogan « reprendre le contrôle de notre argent, de nos frontières et de nos lois », elle n’a jamais expliqué la nécessité de respecter des règles communes pour faciliter les échanges commerciaux.

  • 普通列表项目

Encore plus étonnant pour une députée élue voici plus de vingt ans, Mme May n’a cessé de chercher à court-circuiter le Parlement. Il a fallu un arrêt de la Cour suprême, en janvier 2017, pour que sa décision d’activer seule la procédure de Brexit soit censurée et que les députés s’en emparent. Il a fallu plusieurs amendements parlementaires pour que Westminster obtienne d’avoir son mot à dire sur l’accord final avec l’UE.

  • 普通列表项目

Mais comme si cette réalité ne s’était jamais imposée à elle, la première ministre a attendu ces dernières semaines pour tenter de jeter des ponts vers l’opposition en vue de réunir une majorité pour avaliser l’accord. Trop tard. Les députés agacés par une première ministre qui les a longtemps snobés se sont emparés des manettes. Ils ont pris au mot le slogan préféré des pro-Brexit pendant le référendum de 2016 : « Take back control ! » (« Reprenons les commandes ! »). Le sort de « Survivor » est désormais entre leurs mains.

  • jeter des ponts: 架设桥梁
  • snobés: snubbed。
  • manettes: 操纵杆
  • prendre au mot: accepter une proposition de quelqu’un qui ne parlait pas sérieusement, ce qui l’embarrasse.
20190117-p18.txt · 最后更改: 2019/01/17 15:34 由 82.251.53.114