用户工具

站点工具


20190123-p10-srilanka

Pour ceux qui veulent fuir le Sri-Lanka, La Réunion nouvel eldorado

  • eldorado:传说中的世外桃源。西班牙语里是 el Dorado。

Anaëlle Grondin

En 2018, près d’une centaine de ressortissants sri-lankais ont traversé l’océan Indien à bord d’embarcations sommaires

  • ressortissant 侨民。这个词已经学了很多遍了,可以毕业了。
  • l’ocean Indien 印度洋
  • embarcations sommaires 简陋的船

SAINT-DENIS DE LA RÉUNION - correspondance

Le thé est encore fumant. Le sourire aux lèvres, Chaminda et Lahiru (les prénoms ont été modifiés) proposent de partager leur breuvage avec ceux qui s’attablent avec eux cet après-midi-là. Les Sri-Lankais, de 33 et 34 ans, semblent comme chez eux à l’ashram du Port, dans le nord-ouest de La Réunion. Demandeurs d’asile, cela fait dix mois qu’ils résident dans ce lieu paisible, renfermant un temple et un jardin verdoyant. C’est la police aux frontières qui a appelé le responsable du site, Swami Advayananda, pour lui demander s’il pouvait les accueillir le temps que leur dossier soit traité, bien qu’ils ne parlent que le cinghalais.

  • fumant:冒烟
  • breuvage 有特殊疗效的饮料
  • s’attabler: 入座
  • l’ashram: 印度教里用来冥想的小屋
  • demandeurs d’asile 寻求政治避难的人
  • lieu paisible 和平,平静的地方
  • renfermer:包含着
  • verdoyant:绿葱葱的
  • la police aux frontières: 边防警察
  • le temps que: 连词。 d’ici que.
  • cinghalais: 斯里兰卡的语言

En mars 2018, des pêcheurs avaient trouvé ces deux trentenaires à bord d’un radeau au large de La Réunion, en compagnie de quatre autres Sri-Lankais. Le chalutier sur lequel ils avaient navigué vingt jours avait chaviré deux jours plus tôt, racontent-ils. Cela paraît difficile à croire, mais ils assurent qu’ils venaient tout droit de leur île natale, sans escale, avec, pour seuls bagages, quelques vêtements et leur téléphone. « Il y a eu une tempête. Alors on a bricolé un radeau au cas où, se souvient Lahiru. Quand notre bateau a coulé, on a attaché nos sacs au radeau. On n’avait plus d’eau, plus rien à manger. Tout le monde était exténué. On n’avait plus beaucoup d’espoir. »

  • chavirer: 翻船
  • sans escale: 没有中转站
  • exténué: 精疲力尽

Persécutions politiques

  • 政治迫害

C’est pour fuir les persécutions politiques que Chaminda, Lahiru et les autres se sont lancés dans un périple périlleux de 4 000 km dans l’océan Indien. « J’ai reçu des menaces du Parti de la liberté du Sri Lanka [SLFP] », affirme Chaminda, qui avait fait campagne pour le Parti national uni (UNP). Les deux ont formé une coalition, mais de vives tensions existent. Pour d’autres raisons, Lahiru aurait aussi subi des menaces : « On a essayé de me tuer. J’étais chez moi, des gens ont fermé la porte et ont tenté de brûler ma maison. » Alors, pour survivre, ces deux hommes, qui travaillaient l’un comme ouvrier du bâtiment et l’autre comme mécanicien, estiment ne pas avoir eu d’autre choix que de quitter leur pays, laissant derrière eux femmes et enfants. « Un passeur nous a parlé de La Réunion. Il nous a dit que c’était un département français, un bon endroit pour vivre. On n’avait jamais entendu parler de l’île avant », confie Lahiru. En 2018, plus de 80 ressortissants sri-lankais ont pris le risque de faire cette traversée à bord d’embarcations sommaires.

  • se lancer dans un périple périlleux 义无反顾的登上危险的长途跋涉
  • prendre le risque de faire… 冒风险做某事

Pour mettre un terme à ces trajets maritimes, le gouvernement français a pris contact avec les autorités du Sri-Lanka afin de les inciter à détecter des départs. Vendredi 18 janvier, plusieurs navires ont été ainsi empêchés de quitter le pays pour se rendre à La Réunion.

  • 普通列表项目

Lahiru et Chaminda, originaires de la province de Puttalam, dans le nord-ouest du Sri Lanka, à 70 km environ de la capitale historique, Colombo, disent avoir payé 500 000 roupies chacun pour la traversée, soit un peu moins de 2 500 euros. Au Sri-Lanka, le salaire moyen se situe entre 30 000 (145 euros) et 50 000 roupies (250 euros). Comment ont-ils pu débourser une telle somme ? « J’ai vendu un terrain et tous les bijoux de ma femme », répond Lahiru. Son ami, qu’il ne connaissait pas avant de monter sur le chalutier, aurait quant à lui « contracté un prêt bancaire ».

  • le salaire moyen se situe entre… et …平均工资在。。。和。。。之间
  • débourser 支付
  • chalutier 渔船

Chaminda et Lahiru sont restés en contact avec leurs proches. A leur arrivée à l’ashram, ils ont reçu un téléphone, sur lequel ils ont installé l’application IMO, très populaire au Sri Lanka. Ce service permet d’envoyer des messages écrits et de passer des appels vidéo. Swami Advayananda glisse : « Le couple de Lahiru a explosé. Il ne sait plus où est sa femme. C’est une grande souffrance pour lui. De son côté, Chaminda a une femme et deux enfants. Sa relation tient bon. Il envoie une petite partie de l’argent qu’il touche pour subvenir à leurs besoins. »

  • 普通列表项目

En tant que demandeurs d’asile, ils ont chacun droit à une allocation de 200 euros par mois. Ce n’est pas beaucoup à La Réunion, mais l’ashram leur offre un toit, de quoi se nourrir et se vêtir, grâce à des dons. Les deux Sri-Lankais partagent une chambre climatisée, aménagée de deux lits, d’une armoire et d’un bureau. Ils ont aussi une douche. « Ce n’est pas le grand luxe », commente Swami Advayananda. Les deux migrants ne s’en plaignent pas. « Ici on ne craint pas pour nos vies », disent-ils.

  • en tant que: 以。。。的身份
  • allocation:津贴

Nettoyage, jardinage, cuisine, vaisselle, petits travaux… Chaminda et Lahiru se rendent utiles tous les jours. Mélomane, Lahiru a pu récupérer un clavier Yamaha. Religieux, il se rend aussi à l’église tous les samedis. Malgré la barrière de la langue, « on se fait des amis parmi les gens qui viennent à l’ashram. Je comprends mieux le français qu’avant ».

  • mélomane: 音乐爱好者
  • la barrière de la langue 语言障碍

L’apprentissage de la langue est indispensable. Car Chaminda et Lahiru ont l’intention de s’installer à La Réunion si l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) leur accorde l’asile politique. Le premier se verrait par exemple travailler dans le BTP, comme chez lui. Il caresse aussi l’espoir d’être rejoint dans le département d’outre-mer par sa femme et ses enfants. Il devra, hélas, se montrer encore patient pour savoir si ce rêve a une chance de devenir réalité, l’Ofpra peut encore se prononcer négativement et les démarches administratives peuvent être très longues.

  • indispensable: 不可缺少的。
  • caresser l’espoir de faire …怀着希望做某事
20190123-p10-srilanka.txt · 最后更改: 2019/02/06 13:44 由 82.251.53.114