用户工具

站点工具


20190124-p21-michelin

Michelin : une pluie d’étoiles

Stéphanie Le Quellec, chef deux étoiles de La Scène, aux côtés de Gwendal Poullennec, directeur du guide Michelin, à la cérémonie de remise des prix, à Paris, le 21 janvier. VINCENT ISORE/IP3 Elvire Von Bardeleben

Des femmes mises en avant, davantage de jeunes primo-étoilés, des stars qui vacillent… le Guide rouge, qui a annoncé son palmarès lundi 21 janvier, tente d’évoluer tout en consolidant son rôle de faiseur de carrières

  • des jeunes primo-étoiles: 第一次得星的年轻人
  • faiseur de carrières: career maker

GASTRONOMIE

Tout le monde parle le langage du Michelin. Nul besoin d’avoir un jour mangé dans un restaurant étoilé pour savoir l’importance d’une étoile pour un chef. A l’étranger aussi, on compte la valeur d’un restaurant en nombre d’étoiles. La concurrence des guides et des classements a beau s’être multipliée au fil des années, avec l’apparition du Fooding, du 50 Best, de La Liste, des World Restaurant Awards… le Michelin conserve une longueur d’avance sur la concurrence.

  • avoir beau faire: 白白做某事
  • une longuer d’avance

Mais pour combien de temps ? se demandait-on à la précédente cérémonie de remise de prix. En février 2018, à l’annonce des nouveaux étoilés, le Michelin s’était pris les pieds dans le tapis. Il n’avait récompensé quasiment que des hommes, s’était laissé envahir par des sponsors encombrants et des discours maladroits, et la cérémonie avait traîné en longueur. De quoi nourrir les éternelles critiques sur la gastronomie française qui serait désuète, nombriliste et engoncée dans des carcans rigides.

  • se prendre les pieds dans le tapis:bafouiller ou s'embrouiller (familier) 例句 il s'est emmêlé les pieds dans le tapis avec son histoire abracadabrante
  • des sponsors encombrants 讨厌的赞助商
  • des discours maladroits 笨拙的演讲
  • désuète 过时的
  • nombriliste: 自我中心的
  • engoncée
  • des carcans rigides 严苛的枷锁

L’enjeu pour 2019 était donc de taille : il fallait renouveler l’image du Michelin et à travers elle celle de la cuisine hexagonale. Dans une certaine mesure, l’exercice a été facilité par l’avalanche de départs auxquels le guide a été confronté. En 2018, en l’espace de six mois, trois figures de proue ont quitté le navire : l’éternelle Claire Dorland-Clauzel (membre du comité exécutif), l’homme fort Alexandre Taisne (chargé de la stratégie et du développement des activités gastronomiques, il est resté six mois) et le médiatique Michael Ellis (directeur monde des guides). Dans ce tsunami, un homme a émergé : Gwendal Poullennec, ancien directeur du développement international. Fort de ses quinze années de maison, ce jeune homme (39 ans) à l’allure sympathique a été propulsé directeur du guide.

  • de taille 大的,可观的
  • renouveler l’image 更新形象
  • figures de proue 原意是船首的头像,引申义是领导人
  • quitter le navire: jump the ship

« Le lancement du guide doit être accompagné de vrais messages de fond, expliquait-il quelques jours avant la cérémonie. L’an dernier, on s’est contenté de célébrer les étoiles. Je suis convaincu que Michelin a une responsabilité dans la dynamisation et l’attractivité du secteur. » Lors la cérémonie, qui s’est tenue lundi 21 janvier Salle Gaveau, dans le 8e arrondissement, où il faisait office de master of ceremony aux côtés d’Audrey Pulvar – la présentatrice officielle –, cet homme à tout faire a montré les nouvelles priorités du Bibendum.

  • Bibendum: 米其林的吉祥物。这里代指米其林

Des chouchous du Fooding

En plus des étoiles, il a remis trois prix, un pour le développement durable, deux autres pour les corps de métier mal aimés de la cuisine, le service et la sommellerie. Il a fait venir des pâtissiers sur scène pour rappeler l’importance de leur travail et de celui de l’ensemble de la brigade. Le chef Régis Marcon est venu parler de transmission. Et surtout, le guide n’a pas répété les erreurs de l’an passé : les femmes (chef, femme de chef, lauréate du Prix accueil et service en salle…) étaient présentes sur le podium. « Les femmes sont jugées selon les mêmes méthodes et avec la même exigence que les hommes. Mais c’est notre responsabilité de les mettre en avant », affirme Gwendal Poullennec.

Dans ce cru 2019, l’élément le plus marquant est le très grand nombre de nouvelles tables une étoile (68). Parmi elles, beaucoup d’adresses de région au caractère affirmé, mais également des chouchous du guide Fooding (dont le Michelin est actionnaire à hauteur de 40 %), des chefs cool comme Simone Tondo (Racines) ou Katsuaki Okiyama (Abri), dont on n’imaginait pas les restaurants – certes délicieux, mais au confort assez rudimentaire – compatibles avec les critères du Bibendum. « On a beaucoup mobilisé les inspecteurs étrangers en France pour assurer une plus grande ouverture d’esprit. Diversifier et rajeunir nos experts, c’est une façon d’être en phase avec les attentes de nos clients », explique Gwendal Poullennec.

  • rajeunir 年轻化
  • en phase 合拍

Relativisons la générosité du Michelin : il a certes dispensé beaucoup de « première étoile », toujours décernée assez facilement – elle concerne tout de même 520 établissements en France. En revanche, il a été beaucoup plus radin dans sa distribution des deux macarons (cinq nouvelles tables, celles d’Hugo Roellinger, Alexandre Mazzia, Stéphanie Le Quellec, David Toutain, Christophe Hay) et plus encore pour les trois (deux élus seulement : Mauro Colagreco, à Menton, et Laurent Petit, à Annecy). A cette maigre promotion s’ajoute le retrait de la troisième étoile de Patrice Barbot, Marc Haeberlin, et celle de Marc Veyrat, qui l’avait pourtant obtenue en 2018.

  • radin 吝啬

« Poullennec veut faire le ménage et montrer qu’il est le patron », commente un observateur du milieu. En tout cas, sa méthode, qui consiste à poser le guide en garant des nobles valeurs de la gastronomie (transmission, excellence, équité, etc.), tout en lui donnant un petit coup de jeune grâce à une sélection inattendue de primo-accédants, pourrait efficacement redorer son blason. Et en continuant de distribuer au compte-gouttes les récompenses suprêmes, le Michelin maintient sa position de juge impartial et implacable, faiseur et défaiseur de carrières.

  • faire le ménage: clean the house
  • transmission: 传承
  • primo-accédants 指初次得星的人
  • redorer son blason
  • au compte-goutte 滴水一般的

L’étape suivante serait sans doute d’arriver à transformer cette cérémonie en un événement de plus grande envergure. Si la gastronomie fait la gloire de la France, autant lui offrir une belle audience. Comme le remarque justement le chef Grégory Marchand, nouvellement étoilé : « Après tout, si on a Miss France tous les ans à la télé, pourquoi pas le Michelin ? »

  • après tout: after all
20190124-p21-michelin.txt · 最后更改: 2019/10/04 07:00 由 82.251.53.114