用户工具

站点工具


20190207-p28-allemagne

Vers une nouvelle stratégie industrielle en Allemagne

Le ministre allemand de l’économie, Peter Altmaier, présente le rapport de la stratégie industrielle nationale, à Berlin, le 5 février. B. VON JUTRCZENKA/AFP

Cécile Boutelet

Face au volontarisme chinois et à l’« America first » de Trump, Berlin repense le rôle de l’Etat dans l’économie

BERLIN - correspondance

Face à la menace économique chinoise et américaine, Berlin a décidé de changer de braquet, quitte à bousculer les principes fondateurs de son économie. Mardi 5 février, le ministre de l’économie, Peter Altmaier, a présenté « une stratégie industrielle nationale pour 2030 », qui ébauche de grandes lignes directrices « pour une politique industrielle allemande et européenne ». Venant d’un membre du parti chrétien-démocrate (CDU), défenseur du rôle restreint de la puissance publique dans l’économie, une telle initiative est inédite.

  • changer de braquet: change gear. 换挡
  • quitte a: 以。。。为代价
  • ébaucher de grandes lignes directrices: 以粗线条勾划
  • le rôle restreint de la puissance publique 政府的有限角色

Il n’est pas question de faire de l’Allemagne « une économie planifiée », a tenu à préciser avec humour M. Altmaier, mardi matin. A de nombreuses reprises, il a rappelé son attachement à Ludwig Erhard, ministre de l’économie du gouvernement Adenauer (1949-1963), puis chancelier (1963-1966), et considéré par la CDU comme l’un des pères de l’économie sociale de marché à l’allemande, dit « modèle rhénan ». Celui-ci prévoit que l’Etat se borne à garantir la libre concurrence en intervenant le moins possible de manière directe, tandis que les entreprises et les partenaires sociaux font en sorte que la prospérité profite à tous.

  • une économie planifiée: 计划经济
  • modèle rhénan: 后面解释了这种被称为“资本主义中的资本主义”的模式
  • se borner à : se limiter à
  • faire en sorte que: ensure, 确保

Cependant, les conditions ont changé, a estimé le ministre. « Le marché mondial se trouve dans un processus de changement radical et profond. Par l’accélération de la mondialisation et de l’innovation d’un côté, par l’augmentation des interventions étatiques et le renoncement aux accords multilatéraux, de l’autre », a-t-il expliqué. Entre la politique industrielle chinoise volontariste et l’« America first » (« L’Amérique d’abord ») de Donald Trump, où le marché n’est plus seul à l’œuvre, le ministre craint que l’Allemagne et l’Europe ne décrochent sur les technologies d’avenir et ne deviennent à terme « les sous-traitants » de groupes étrangers. « La politique a ignoré beaucoup trop longtemps la convergence de ces développements », a jugé M. Altmaier.

  • décrocher sur les technologies d’avenir: 和未来科技脱节
  • les sous-traitants: the subcontractors

Pour garantir la souveraineté technologique et industrielle du pays, ainsi que les emplois industriels, le ministre a défendu plusieurs idées. Il soutient ainsi la création de « champions nationaux et européens » ayant une taille critique et capables de résister à la concurrence. Il suggère, pour ce faire, que les droits allemand et européen de la concurrence soient réexaminés, et au besoin modifiés, afin de permettre une concurrence internationale « d’égal à égal ».

  • une concurrence internationale d'égal a égal.

Invitation au débat

Il recommande aussi que, dans le cas où une entreprise d’importance technologique stratégique serait menacée de rachat par un groupe étranger, l’Etat puisse intervenir temporairement et entrer au capital. Ici, c’est le traumatisme de Kuka qui a dicté au ministre cet écart à la liberté d’investissement d’ordinaire défendue par l’Allemagne exportatrice. Le groupe Kuka est une perle bavaroise de la robotique intelligente qui a été rachetée en 2017 par le géant chinois Midea.

  • une perle bavaroise 巴伐利亚的明珠

Fin 2018, le PDG allemand de Kuka, qui avait défendu le rachat face à l’opinion publique, a été licencié par l’actionnaire en raison de divergences stratégiques. « Cela ne devrait plus nous arriver », a déclaré Peter Altmaier, qui a cependant précisé que ces interventions publiques dans l’économie devraient rester l’exception et être strictement contrôlées selon « un principe de proportionnalité économique », qui doit être encore défini.

  • en raison de: 以。。。理由
  • divergences stratégiques:策略分歧

Le ministre a également rappelé deux projets qu’il a présentés fin 2018 : un soutien public à la formation d’un consortium pour la production de cellules de batteries en Europe, et une coopération en matière d’intelligence artificielle sur le modèle d’Airbus. « Jusqu’ici, on a beaucoup parlé de fiscalité au sein de l’Union européenne et dans la zone euro, mais trop peu de questions économiques fondamentales », a-t-il déploré. Il s’alarme que, dans l’automobile, les entreprises allemandes et européennes puissent perdre 50 % de leur valeur ajoutée sous l’effet cumulé de la domination américaine dans la conduite autonome et de celle de l’Asie dans les batteries.

  • valeur ajoutée: value added
  • l’effet cumulé: 组合效应
  • la conduite autonome: 自动驾驶

La stratégie présentée par le ministre n’est pas un prélude à une proposition de loi. Elle se veut une invitation au débat sur l’avenir de l’économie du pays. Les réactions parues mardi dans la journée montrent que les discussions n’iront pas de soi outre-Rhin. Plusieurs voix ont vivement critiqué la suggestion de M. Altmaier.

  • de soi = en soi. in itself.
  • Outre-Rhin: 德国的

L’institut économique Ifo reproche ainsi au ministre de sous-estimer la particularité de l’Allemagne, dont la puissance ne repose pas sur les grands groupes mais avant tout sur le Mittelstand, un réseau d’entreprises de taille moyenne exportatrices. Les Verts et les libéraux se méfient également des « champions nationaux » et des risques qu’ils font peser sur la concurrence et l’innovation.

  • le Mittelstand: (德语)中型出口型企业
  • se méfier: 质疑

La fédération des industriels allemands (BDI), principale organisation industrielle du pays, a de son côté salué le projet. « Il est grand temps que le gouvernement se dote d’un concept global de politique économique face aux défis massifs de la concurrence internationale », a déclaré Joachim Lang, son directeur. Dans un rapport publié au mois de janvier, l’organisation avait fait part de ses sérieuses inquiétudes sur la « concurrence systémique de l’économie dirigiste chinoise ».

  • il est grand temps que…是。。。的大好时机
  • l’economie dirigiste chinoise:中国的计划经济
20190207-p28-allemagne.txt · 最后更改: 2019/02/13 20:52 由 82.251.53.114