用户工具

站点工具


20190208-p29-chine

En Chine, l’environnement comme sortie de crise

François De La Chevalerie

François de la Chevalerie, entrepreneur français installé à Tianjin, observe la montée des industries et des investissements liés au développement durable

Longtemps florissante, la croissance chinoise est en souffrance. Pilier de l’activité économique et grand pourvoyeur d’emplois, le secteur du bâtiment s’essouffle. Partout dans le pays, le même spectacle : des floraisons de gratte-ciel, des autoroutes bien tracées, des lignes TGV, des aéroports. Que faire de plus ? Cette boulimie est le produit de la concurrence effrénée entre les municipalités, chacune voulant rafler la première place au tableau du taux de croissance. Avec le ralentissement de la croissance démographique, la marge de manœuvre se réduit encore.

  • florissante (VPF.p.120)
  • etre en souffrance
  • pourvoyeur d’emplois: source of employment
  • le secteur du bâtiment: 房地产业
  • s’essouffler
  • floraisons: apparition ou développement en grand nombre (de quelque chose)
  • gratte-ciel 摩天大楼
  • boulimie(VPF.p.138,142)
  • effrénée: 疯狂的,无节制的。
  • rafler la premiere place

A Tianjin, dans le quartier de Binhai Xinchu, près de 25 % des immeubles de bureaux ne trouvent pas preneurs. Le secteur de la consommation est également à la peine. Avec ses porte-drapeaux Huawei, Tencent et Alibaba, le tout-technologique qui caractérise la Chine favorise la raréfaction de l’emploi. Comme ailleurs, les start-up concentrent les richesses, sans pour autant nourrir le marché du travail. La guerre commerciale avec les Etats-Unis amplifie la tendance. Malgré une création monétaire abondante et le soutien à la consommation intérieure, les avis de tempête se multiplient. Dans le sillage des restructurations, le chômage réel ou déguisé est en pleine croissance. A Tianjin, beaucoup d’employés ont été invités à regagner leur ville d’origine, bien avant les vacances des fêtes du Nouvel An chinois.

  • preneur
  • etre a la peine
  • porte-drapeau 旗手
  • tout-technologiques
  • rarefaction de l’emploi
  • les avis de tempête 风暴警报
  • dans le sillage de…
  • le chômage réel ou déguisé

Comment reprendre les choses en main ? L’environnement et le développement durable s’imposent comme un horizon possible. Jugées sur des résultats immédiats, rares étaient jusqu’à présent les municipalités à s’engager dans cette voie. Le traitement des dégâts environnementaux est une entreprise de longue haleine au rendement économique aléatoire. Mais, depuis, la Chine s’affirme comme un acteur majeur contre le réchauffement climatique. Au-delà d’un opportunisme de circonstance, il faut répondre à l’exigence croissante des Chinois en faveur d’un cadre de vie plus sain, purgé des pollutions et des contaminations. Pragmatisme oblige, les autorités chinoises s’approprient ce combat en s’appuyant sur le même modèle qui a rendu possibles trois décennies de forte croissante : autoritarisme, capitalisme et nationalisme.

  • le traitement des dégâts environnementaux
  • haleine(VPF.p.86,200)
  • aléatoire 不确定的,随机的
  • le traitement des dégâts environnementaux est une entreprise de longue haleine au rendement écho optique aléatoire: 治理环境污染是一个长期且收益不确定的项目。

Pilier de l’innovation mondiale

D’abord, un système politique autoritaire. Le pays peut se mettre en ordre de marche dès lors que l’autorité en a décidé ainsi. Certes, des lois environnementales existaient, mais leur application était de faible efficacité, notamment sur le plan local. Elles s’imposent désormais avec, en appui, des injonctions et de lourdes sanctions. Chaque année, les responsables municipaux seront jugés sur leur bilan environnemental, et non plus seulement sur le taux de croissance.

Ensuite, derrière le paravent du communisme, la Chine repose sur un capitalisme vorace, friand de nouvelles expériences. Comme les Chinois sont d’indécrottables boursicoteurs, il suffit de dicter leurs choix. Les bonnes affaires sont désormais fléchées vers les solutions environnementales. Cette fois, on admet l’idée que la rentabilité n’est pas immédiate. Par exemple, la dépollution des sols exige de mettre la terre au repos sur de longues périodes ; la remise aux normes d’une usine peut conduire à une interruption d’activité. Ces décisions sont prises en compte dans la valorisation d’un fonds d’investissement, voire d’une entreprise.

  • paravent
  • friand
  • indecrottable doursicoteur
  • fléchées

Enfin, l’affirmation nationaliste. Le principe est de tenir le pays en vantant son passé, son présent… et son futur. La Chine entend redevenir un pilier de l’innovation mondiale en se libérant de l’Occident sur le plan technologique. Cette veine nationaliste trouve son prolongement dans la constitution de grands groupes industriels environnementaux chinois et dans l’édification de normes opposables au monde entier.

  • veine nationaliste
  • prolongement(VPF.p.244)

Les chantiers ne manquent pas. La régénérescence du bâti en un habitat durable débarrassé de matériaux dangereux, économe en énergie et traitant in situ eaux usées et déchets ; la dépollution des sols et de l’air ; la décontamination de la chaîne alimentaire, etc. Certains secteurs sont déjà en effervescence, comme les énergies renouvelables et le rechargement de batteries. Glouton en main-d’œuvre, l’environnement devrait aider à diminuer le chômage. Dès lors, le coup de froid sur l’économie chinoise pourrait s’avérer vertueux.

  • en effervescence
  • glouton
  • dès lors
  • le coup de froid
  • s'avérer

___

François de la Chevalerie est à la tête d’une entreprise spécialisée dans la valorisation et le recyclage des sédiments à Tianjin (nord-est de la Chine)

20190208-p29-chine.txt · 最后更改: 2019/03/04 22:48 由 80.15.59.65