用户工具

站点工具


20190211-p27-chine

Pékin-Washington : le choc frontal de deux visions

Yannick Mireur

Quel que soit le résultat, le 1er mars, des négociations commerciales, la trajectoire de collision entre la puissance américaine dominante et la puissance chinoise montante est inéluctable, s’inquiète le politologue Yannick Mireur

  • inéluctable inevitable

Les hostilités commerciales ouvertes par le président Trump avec la Chine populaire pourraient ne pas atteindre leur but au 1er mars, échéance de la trêve annoncée entre les deux pays en décembre 2018. Bien que légitimes, elles risquent de créer des conditions de tensions redoublées, menaçant à terme la stabilité internationale.

  • échéance de la trêve 停火的最后期限

Les négociations actuelles ont deux objectifs : réduire les près de 380 milliards de dollars (335 milliards d’euros) de déficit de la balance commerciale américaine par des promesses d’achats de biens américains dans les secteurs agricole et énergétique, et amener la Chine à des réformes structurelles sur trois points-clés que sont les subventions publiques – qui faussent la concurrence par le biais des entreprises d’Etat –, les transferts de technologie des sociétés étrangères implantées en Chine, et enfin la propriété intellectuelle.

  • fausser

Donald Trump a eu l’audace de dénoncer sans détour les méthodes déloyales de la Chine et sa politique mercantiliste que poursuit la récente stratégie Made in China 2025. Mais son égocentrisme bravache et sa répulsion au travail sérieux nuisent à la cohérence de sa politique. Habile à habiller un échec en succès, Donald Trump pourrait crier victoire en mars, sur la base d’un accord en réalité faible, n’assainissant en rien les questions de fond que pose la politique de l’Etat-parti chinois. Derrière des effets d’annonce aussi trompeurs qu’optimistes, l’antagonisme frontal entre la Chine et les Etats-Unis pourrait ainsi continuer à se durcir, soutenant la trajectoire de collision entre la puissance américaine dominante et la puissance chinoise montante.

  • sans détour
  • les méthodes déloyales
  • la politique mercantiliste
  • égocentrisme bravache
  • répulsion
  • nuisent: nuit
  • la cohérence
  • habile a habiller un échec en success
  • assainir
  • trompeur
  • l’antagonisme frontal
  • la trajectoire de collision
  • la puissance americaine dominante
  • la puissance chinoise montante

L’abandon du « dialogue stratégique »

Le danger auquel l’Amérique de Trump exposerait la paix mondiale serait alors, faute d’un règlement efficace des différends entre les deux acteurs, d’entrer dans une logique d’un conflit inévitable, qu’une étincelle pourrait un jour déclencher. Des escarmouches aéronavales en mer de Chine au problème nord-coréen, avec la rapide détérioration des relations entre Séoul et Tokyo, les allumettes ne manquent pas…

  • escarmouches aéronavales : 海空小冲突

Les inquiétudes du Japon face aux illusions pacifistes de la gauche sud-coréenne au pouvoir, qui donne la priorité à l’apaisement avec Pyongyang, alimentent les facteurs de discorde. L’abandon du « dialogue stratégique sino-américain » créé en 2005 et l’absence d’une action coordonnée avec l’Europe, le Japon et la Corée du Sud par une Maison Blanche qui dysfonctionne nuisent aussi à l’ambitieux objectif d’obtenir de la Chine des réformes de structure.

  • les facteurs de discorde
  • nuir: 破坏

Les dirigeants chinois ont de leur côté identifié le risque américain. Ils sont convaincus que les Etats-Unis cherchent à contrer l’ascension de leur pays plutôt qu’accompagner son émergence en bonne intelligence, et ce au moment même où la Chine connaît des difficultés structurelles internes sur fond de ralentissement de la croissance.

  • en bonne intelligence

En 2006, la politique de l’innovation chinoise sous le mandat du secrétaire général du Parti communiste chinois Hu Jintao avait soulevé des interrogations, alors que le principe du « partenaire responsable », formulé par Robert Zoellick, en charge du commerce dans l’administration Bush de 2001 à 2005, semblait inspirer la conduite américaine. Aujourd’hui, le détournement de la propriété intellectuelle et le rôle des entreprises publiques chinoises continuent à nourrir l’exaspération des dirigeants publics comme des milieux économiques américains. Et l’affaire Huawei, avec les arrestations de ses cadres dirigeants soupçonnés d’espionnage au Canada et en Pologne, ne calme pas le jeu. Sans parler de la course à la puissance navale dans le Pacifique, où la Chine tente de se faire la place qu’elle estime lui revenir face à l’US Navy.

  • détournement

La tactique de la défense par les tarifs douaniers, à l’efficacité toute relative, pourrait bien n’être qu’un feu de paille, laissant béantes les sources de tension commerciale entre l’Amérique capitaliste et la Chine dirigée. Le semi-échec probable des pourparlers commerciaux actuels pourrait laisser sans gardiens et sans balises la conduite de la relation bilatérale la plus déterminante pour la stabilité mondiale. Associée au Japon et à la Corée du Sud, l’Europe, conduite par la France, aurait là une mission historique à jouer. Mais sa situation intérieure ne lui permet pas autre chose, pour l’heure, que de rester spectatrice de la dangereuse conflictualité qui grandit d’année en année en Asie-Pacifique.

  • un feu de paille 昙花一现,虎头蛇尾
  • laissant béantes 使大开
  • semi-échec 半失败
  • sans balises 失去标杆

___

Yannick Mireur est fondateur de la revue « Politique américaine » et créateur de la plate-forme d’échange économique Nexus Forum

20190211-p27-chine.txt · 最后更改: 2019/09/06 15:28 由 76.79.153.162