User Tools

Site Tools


20190228-p22-kim

Kim Jong-un, l’ami du rail

Brice Pedroletti Et Philippe Pons (À Tokyo)

Le dirigeant nord-coréen s’est rendu au Vietnam, où il devait rencontrer Donald Trump, mercredi 27 et jeudi 28 février, à bord de son train spécial. Un moyen de transport déjà privilégié par son père et son grand-père, en raison de sa charge symbolique

Quatre mille cinq cents kilomètres en train, soit soixante-cinq heures de voyage à travers la Chine. En choisissant le chemin de fer pour rencontrer, mercredi 27 et jeudi 28 février, Donald Trump à Hanoï, le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, perpétue une longue tradition familiale. Il a quitté Pyongyang dans son train spécial à 16 h 30 samedi. A 21 h 30, il traversait le « pont de l’amitié sino-coréenne », qui enjambe le fleuve Yalu à Dandong, ville frontalière chinoise. Sur une vidéo du convoi, filmé dimanche, on dénombrait douze wagons et deux locomotives, auxquels ont été raccordés à la frontière six wagons et une locomotive chinois – reconnaissables par la double bande de peinture au-dessous et au-dessus des fenêtres –, à bord desquels voyagent diplomates et agents de la sécurité chinois.

  • perpétuer une longue tradition familiale 延续一个长期的家庭传统
  • ville frontalière chinoise 中国边境城市
  • enjamber le fleuve Yalu a Dandong: 横跨鸭绿江直达丹东
  • denombrer 列举
  • raccorder 加上

Sur un ton grandiloquent, la présentatrice des grandes occasions de la télévision, vêtue d’un resplendissant hanbok (robe traditionnelle) rose bonbon, n’avait annoncé le départ du dirigeant pour le Vietnam que dimanche matin. Kim Jong-un, portant un long manteau noir, était apparu sur les écrans sortant de sa Mercedes pour entrer dans le pavillon VIP de la gare de Pyongyang. Marchant sur le quai au milieu d’une haie de militaires au garde-à-vous et d’une foule agitant frénétiquement des bouquets de fleurs roses en papier, on l’avait vu monter dans son train vert olive, sous les fenêtres duquel court une bande de peinture jaune.

  • un ton grandiloquent: un ton emphatique, pompeux
  • un resplendissant hanbok rose bonbon: 粉红色的像棒棒糖一样,绚丽的朝鲜传统服装
  • une haie de militaires au garde-a-vous 以立正姿势站立的一排军人。 haie的原意是篱笆

Cette entrée en scène lui a permis de « récolter un maximum de publicité médiatique », souligne le quotidien conservateur sud-coréen Chosun Ilbo. Tout au long de la journée, des images montreront des Nord-Coréens au regard captivé par les titres de journaux ou fixant des écrans géants qui diffusent la nouvelle. Un rituel similaire avait précédé le sommet Kim-Trump de Singapour le 12 juin 2018. Mais Kim Jong-un s’était alors envolé pour la cité-Etat à bord d’un Boeing 747 d’Air China, les appareils de la compagnie nord-coréenne Air Koryo n’ayant pas une autonomie de vol suffisante pour une telle distance. Cet appui logistique chinois froissa l’orgueil nord-coréen et donna de la Chine l’image d’une puissance un peu trop empressée.

  • une autonomie de vol 飞机的航程
  • appui: support
  • froisser l’orgueil nord-coréen 伤害北韩的自尊
  • une puissance un peu trop empressée: a powerhouse a bit too attentive.

Cette fois, Hanoï étant plus proche que Singapour, le train a été préféré par le dernier des Kim, permettant ainsi à la République populaire démocratique de Corée (RPDC) d’afficher sa fierté de ne « compter que sur ses propres forces ». Le train du dirigeant est d’ailleurs passé par Pékin sans s’y arrêter, dans le souci évident, selon le journal Global Times, qui reflète les vues du Parti communiste, d’éviter de donner prise aux spéculations sur sa subordination à la Chine.

  • ne compter que sur ses propres forces: 自力更生
  • donner prise aux speculations 让人浮想联翩

Tout au long du week-end, la progression du train spécial a été suivie par des internautes chinois. Arrivé mardi 26 février à 8 heures dans la gare de la ville vietnamienne frontalière de Dong Dang, d’où il est sorti sous les acclamations de la foule, Kim Jong-un a choisi de parcourir les 170 kilomètres le séparant d’Hanoï à bord de sa limousine. Pour des raisons de prestige, de sécurité, de logistique ? La route avait été fermée à la circulation.

Un Kim peut en cacher un autre

Il y a un peu moins d’un an, le 26 mars 2018, c’est déjà par train spécial que s’était effectué le premier déplacement du jeune chef d’Etat à l’étranger depuis son arrivée au pouvoir, fin 2011 : un mystérieux convoi était alors entré sous haute sécurité en gare de Pékin. Le rail est une affaire de famille pour les Kim. Il donne une dimension symbolique aux voyages et fait partie de l’épopée révolutionnaire de la dynastie. Au point que les wagons qu’ont utilisés son grand-père et son père figurent parmi les reliques exposées au Palais du Soleil, ancienne résidence du « Père de la nation » et « Président pour l’éternité » devenue un gigantesque mausolée des deux dirigeants défunts : Kim Il-sung (1912-1994) et Kim Jong-il (1942-2011).

  • faire partie de l’épopée révolutionnaire de la dynastie 变成金的朝代的革命传统故事. (VPF.p.268) L’Odyssee d’Homere est une épopée = un poème épique, qui raconte les aventures héroïques d’Ulysse, le héros grec. La mythologie = l’ensemble des mythes y tient sa place. Certains passages sont devenus mythiques ( = célèbres).
  • au point que 甚至于
  • figurer parmi les reliques exposées au Palais du Soleil. 成为太阳宫里陈列的圣物
  • Un gigantesque mausolée des deux dirigeants défunts 两位已经去世的领导人的巨大陵墓

Après s’être recueillis devant leurs corps embaumés, les visiteurs parcourent des salles où sont exposés d’innombrables médailles et diplômes qui leur furent décernés, puis d’immenses halls consacrés aux moyens de transport qu’ils utilisaient : des voitures, le yacht de Kim Jong-il, ainsi que les deux wagons de chemin de fer à bord desquels ils voyagèrent à travers le pays et sur le continent eurasiatique. Une grande carte murale détaille les étapes des périples de l’un et de l’autre, grâce à des diodes de couleurs différentes.

  • se recueillir 默哀。 (VPF.p.144) Au décès de quelqu’un, ses proches vont se recueillir (= mediter en silence) sur sa tombe:ils se réunissent dans le recueillement.
  • corps embaumés 用防腐香料保存的尸体
  • être décernés: 被颁发
  • des diodes de couleurs différentes: 不同颜色的二极管

Le wagon de Kim Jong-il suscite une émotion particulière chez les visiteurs endimanchés qui se pressent en ces lieux de vénération : c’est dans ce wagon qu’il fut victime d’une crise cardiaque fatale en décembre 2011, alors qu’il partait pour une inspection en province. L’aménagement intérieur du wagon est luxueux mais sobre : un grand bureau avec des papiers épars, un ordinateur et une télévision, des fauteuils, un canapé et, sur un cintre, la veste du défunt… Les guides expliquent que le wagon était pour le dirigeant une « salle de travail mobile », dotée de toutes les technologies modernes par satellite afin de suivre les événements à travers le monde – preuve s’il en fut de sa dévotion à la tâche jusqu’à son dernier souffle. Le « cher dirigeant » avait semble-t-il la phobie des avions.

  • les visiteurs endimanchés 穿着节日盛装的顾客
  • se presser 蜂拥而至
  • ces lieux de veneration 致敬之地
  • une crise cardiaque fatale 心机梗死
  • luxueux mais sobre 奢华但是有分寸
  • des papiers épars: scattered papers。
  • sur un cintre, la veste du défunt: 在衣架上,是死者的衣服
  • la phobie des avions 飞机恐惧症

Son plus long voyage en train dura vingt-quatre jours, de Khasan, à la frontière avec la Russie, jusqu’à Moscou puis Saint-Petersbourg, et retour. Le général Konstantin Pulikovski, alors représentant plénipotentiaire du président Poutine en Extrême-Orient russe, qui avait été désigné pour accompagner Kim Jong-il dans son périple du 26 juillet au 18 août 2001, en fait un récit détaillé dans son livre L’Orient-Express. A travers la Russie avec Kim Jong-il (non traduit), publié en 2002.

  • représentant plénipotentiaire 全权代表

Cette visite couronnait le réchauffement des relations entre la Russie et la Corée du Nord, amorcé l’année précédente par la venue de Poutine à Pyongyang – une première pour un président russe. Konstantin Pulikovski observe avec bienveillance le dirigeant nord-coréen, qui l’invitait pour les repas dans son wagon privé. Le « gourmet » Kim Jong-il lui proposait de choisir le repas du lendemain préparé par ses « excellents cuisiniers qui ont étudié en France ». Ils pouvaient concocter des mets russes, chinois, coréens, japonais, français. « Faites votre choix », l’exhortait son hôte, qui puisait dans sa cave de grands crus français – ses médecins l’ayant encouragé à préférer le vin aux alcools forts. Kim Jong-il avait fait cuisiner du bortsch rehaussé de sauce piquante – au grand dam du Russe –, mais il lui avait aussi servi des homards spécialement livrés jusqu’au train à travers la Sibérie.

  • bienveillance 慈祥,仁慈
  • concocter des mets russes精心制作俄国菜
  • exhorter 敦促
  • puiser 汲取,提取
  • de grands crus français 法国高级红酒
  • du bortsch rehaussé de sauce piquante 辣味罗宋汤
  • au grand dam du Russe: 使这位俄国人不高兴
  • des homards 龙虾

Sept wagons russes avaient été raccordés aux cinq wagons coréens, explique le général. L’entourage rapproché de Kim-Jong-il comportait 25 agents armés, mais le service de sécurité était assuré par des Russes. « Ils étaient une cinquantaine, occupant deux wagons. Tireurs d’élite vêtus d’une tenue spéciale, ils prenaient position sur les quais des gares où s’arrêtait le train, sur le toit des wagons et sur les viaducs enjambant les rails », détaille Konstantin Pulikovski. Les Russes utilisaient aussi une « locomotive filante » pour ouvrir la voie avec sept minutes d’avance sur le convoi présidentiel.

  • une locomotive filante: a flying locomotive

Le général note que le wagon où recevait Kim Jong-il avait été offert à son père par Staline et « modernisé par la suite au Japon ». Mais il prend soin de démystifier le « train blindé » dont, dit-il, les journalistes occidentaux faisaient alors grand cas : seul le plancher des wagons occupés par Kim était renforcé par un blindage. Le toit trapézoïdal, doté de petites meurtrières, de la locomotive diesel n’abritait rien d’autre que la centrale d’alimentation électrique.

  • le train blindé 装甲火车
  • faire grand cas: make a big deal (out of something)
  • un blindage 装甲
  • le toit trapezoidal 梯形的顶
  • doté de petites meurtrières 设置有很多小的枪眼。 meurtrières 名词。 枪眼。
  • la centrale d’alimentation électrique 电源

Le train de Kim Jong-il, poursuit le général, comprenait son appartement privé, un wagon de marchandises, un wagon-restaurant, des wagons pour l’entourage et le personnel et un dernier dans lequel se trouvaient ses deux Mercedes blindées. Le Russe avait surtout été impressionné par l’équipement du salon de travail du dirigeant nord-coréen, doté de « deux grands écrans plats : l’un pour des films, l’autre pour suivre, sur une carte électronique, le mouvement du train et donner des informations sur l’administration et l’économie des régions russes traversées ».

Une diplomatie itinérante

  • itinérante: traveling

Quels dîners ou rencontres secrètes Kim Jong-un a-t-il organisés dans son train lors de ses trois voyages ferroviaires en Chine ? A ce stade, on sait seulement que lors de sa première visite en Chine, en mars 2018, l’émissaire chinois de Xi Jinping, Song Tao, a « voyagé de Pékin à Dandong avec lui », selon le site officiel nord-coréen Explore DPRK. Les médias nord-coréens ont en outre diffusé plusieurs photos de la délégation chinoise dans le wagon « salon de négociations », doté de canapés rouges.

  • l'émissaire: 特使

Quant au grand-père, Kim Il-sung, dont Kim Jong-un cultive la ressemblance physique et la bonhomie, il voyagea plusieurs fois par les airs au début de son règne. En 1964, pour sa deuxième visite au Vietnam, il emprunta l’avion du général chinois Lin Biao. Le sort réservé à celui-ci – dauphin désigné de Mao devenu par la suite un homme à abattre –, dont l’avion s’écrasa en septembre 1971 dans des circonstances mystérieuses, semble l’avoir définitivement dissuadé d’utiliser ce moyen de transport.

  • cultiver la ressemblance physique et la bonhomie 保持形象和好性格的相似
  • dauphin désigné de Mao: 毛的指定继承人
  • un homme à abattre: 被打倒的人

Ses deux tournées en Union soviétique et en Europe de l’Est, en 1956 et en 1984, se firent en train. Sa première longue absence de Pyongyang faillit lui coûter cher : ses adversaires au sein du Parti du travail avaient profité de son éloignement pour constituer un front d’opposition, qui fut maté par des purges de grande ampleur. Pour son second périple européen, en URSS et dans ses pays satellites, il n’avait rien à craindre d’une longue absence : Kim Jong-il, successeur désigné, veillait.

  • etre maté par des purges de grande ampleur: 被大规模清洗而镇压下去
  • veiller: 不及物动词使用时,意思是 on the watch

Les voyages en train n’étaient toutefois pas exempts de risques : en avril 2004, une dramatique explosion (160 morts) se produisit à Ryongchon, non loin de la frontière chinoise, lorsqu’un train de combustible entra en collision avec un autre quelques heures après le passage du convoi de Kim Jong-il, qui revenait de Chine. L’hypothèse d’un attentat raté fut alors évoquée. Mais pour l’ancien dirigeant nord-coréen comme pour Kim Jong-un aujourd’hui, le train reste un « lieu de travail » – et l’instrument incontournable d’une diplomatie sur rail d’un genre unique.

  • l'hypothèse d’un attentat raté fut alors évoquée: 失败的恐怖袭击的假说被提及
20190228-p22-kim.txt · Last modified: 2019/03/02 17:23 (external edit)