用户工具

站点工具


20190301-p27-afgane

INTERNATIONAL|CHRONIQUE

Les Afghanes contre la paix ?

Par Alain Frachon

Les Afghanes payeront-elles le prix de la paix ? L’esquisse de liberté qu’elles ont chèrement acquise sera-t-elle sacrifiée sur l’autel d’une ambition supérieure : la fin de quarante années de guerre dans l’un des plus misérables pays du monde ? La question peut sembler incongrue, mais elle va se poser très vite.

  • l’esquisse de liberté 自由的计划
  • l’autel :祭坛
  • incongrue 不合时宜的

D’ici à l’été, un accord devrait être conclu entre les Etats-Unis – dont les 14 000 hommes forment l’essentiel de la force de l’OTAN encore déployée en Afghanistan – et l’insurrection armée des talibans – qui veulent faire tomber le gouvernement de Kaboul. Américains et talibans s’affrontent depuis plus de quinze ans. Aujourd’hui, ils négocient, dans la capitale du Qatar, à Doha. Le chef de la délégation américaine, l’ambassadeur Zalmay Khalilzad, a annoncé courant février les grandes lignes d’un possible accord de principe.

  • faire tomber: 打倒
  • s’affronter: 对抗
  • courant février: sometime in February

C’est un donnant-donnant assez simple. Les soldats américains rentrent au pays si les talibans garantissent que le territoire afghan ne servira plus jamais de base à des groupes terroristes occupés à monter des attentats contre les Etats-Unis. Au mieux, cela veut dire que les talibans vont revenir à Kaboul et négocier leur retour en politique avec le président Ashraf Ghani – élu en 2014 et qui remet son mandat en jeu en juillet. Au pire, le retrait des Etats-Unis ouvre grandes les portes du pouvoir à ce mouvement fondamentaliste islamiste. Personne n’imagine que l’armée afghane tiendra longtemps sans l’appui des Américains : en un sens, la guerre maintient l’économie et le régime.

  • un donnant-donnant: give and take
  • au mieux:好的情形是
  • au pire: 不好的情形是

Une guerre ingagnable

Dans cette affaire, les femmes sont en première ligne. Tenant d’une version réactionnaire et barbare de l’islam sunnite, le mouvement des talibans se distingue par cette étrange obsession : maintenir les femmes dans l’analphabétisme. Les spécialistes de l’Afghanistan chicaneront. Ils dénonceront dans cette observation une manière de caricature ou d’arrogance politiquement correcte occidentale, un résumé simpliste pour évoquer la grande ethnie pachtoune, majoritaire chez les talibans et en Afghanistan. Mais aucun vieux turban ne viendra démentir cette vérité historique : au pouvoir du milieu des années 1990 à 2001, les talibans – les « étudiants en religion » – ont interdit l’école aux filles, entre autres infamies infligées au pays.

  • tenant d’une version réactionnaire et barbare de l’islam sunnite: holder of a reactionary and barbaric version of the sunnite islam. Tenant: 名词。
  • maintenir les femmes dans l'analphabétisme 把妇女一直维持在文盲状态。
  • chicaner: squabble
  • une manière de caricature: 一种漫画化的方式
  • politiquement correcte: 政治正确
  • un résumé simpliste: 简单化的小结
  • la grande ethnie pachtoune 普世图民族
  • turban
  • infamie:无耻行径

Partis du Pakistan, qui les a inventés pour assurer sa tutelle sur l’Afghanistan, les talibans prennent Kaboul en 1996. Ramenant l’ordre dans un pays ravagé par les seigneurs de la guerre, ils y hébergeront vite les djihadistes arabes d’Oussama Ben Laden, le créateur d’Al-Qaida. Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, Washington assemble une coalition internationale qui chasse les talibans de Kaboul. Les « étudiants en religion » retournent dans leurs bases arrière pakistanaises. Mais chaque printemps les voit redescendre des vallées de l’Hindou Koush pour aller guerroyer contre les forces occidentales et afghanes au service du nouveau gouvernement de Kaboul. On sait ce qu’il en est : attentats atroces perpétrés par les talibans et milliers de bombes déversées par les autres.

  • tutelle: 控制
  • les seigneurs de la guerre: 军阀
  • chasser les talibans de Kaboul: 把塔利班从Kaboul赶走
  • bases arrière pakistanaises: 巴基斯坦的后方基地
  • guerroyer 发动战争
  • attentats atroces perpétrés par les talibans et milliers de bombes déversées par les autres

Comme il en a été pour l’Irak, l’Amérique veut en finir avec cette guerre ingagnable. Le moment est propice. Chinois et Russes, en contact avec les talibans, font pression pour qu’ils acceptent un compromis. Au bord de la faillite financière, le Pakistan paraît mieux disposé. Donald Trump, dont le swing de golf n’a jamais dû être troublé par le sort des Afghanes, voudrait replier au plus vite la moitié des 14 000 Américains toujours en Afghanistan.

  • ingagnable 无法取胜的
  • le moment est propice 机不可失

Les sondages aux Etats-Unis disent la lassitude de l’opinion. La presse aussi, à l’instar du New York Times qui, en février, titrait un éditorial fataliste : en Afghanistan, « un engagement stérile ». Et écrivait : « plus un seul soldat américain ne doit se trouver dans ce pays en 2020 ». Ancien collaborateur de Barack Obama, aujourd’hui patron de l’ONG International Crisis Group, Robert Malley disait dans Le Monde daté du 20 février : « C’est la guerre la plus longue dans l’histoiredes Etats-Unis, dont le bilan est clair – la présence américaine, malgré un investissement humain et matériel énorme, n’a pu achever ce qu’elle censée faire. » Il s’agissait de vaincre les talibans, d’enraciner à Kaboul un début de démocratie et un gouvernement responsable.

  • lassitude: découragement.
  • a l’instar: for example.
  • un editorial fataliste: 宿命论的社论

Comment partir ? Le fantôme du Vietnam n’est pas loin. Ce qui vient à l’esprit, c’est la comparaison avec ces accords de paix de Paris conclus entre Washington et Hanoï en 1973. Non respectés par le Vietnam du Nord, ils se solderont par la chute de Saïgon et du régime du Vietnam du Sud en avril 1975. Transposé à l’Afghanistan, cela donne la prise de Kaboul par les talibans, une fois refermée la dernière base américaine sur les pentes de l’Hindou Koush.

Conditionner leur départ au seul engagement des talibans à lutter contre Al-Qaida et l’Etat islamique, tous deux actifs en Afghanistan, et à empêcher un enracinement djihadiste dans le pays ressemblerait pour les Etats-Unis à une capitulation pure et simple. Il faut une autre condition : un accord entre les « étudiants en religion » et le gouvernement de Kaboul – que jusqu’à présent ils ne veulent pas reconnaître. L’accord devra définir les termes du retour des talibans dans la capitale. Le sort des Afghanes se jouera à ce moment-là. En attendant, les combats se poursuivent.

  • une capitulation pure et simple: 纯粹就是投降
  • le sort des Afga

Le New York Times concluait son éditorial en philosophant avec un brin d’amertume : « Il nous faut reconnaître que les guerres menées en terres étrangères [en Irak et en Afghanistan] ne vaccinent en rien contre le terrorisme global. En fait, le nombre de groupes terroristes à tendance islamiste a plutôt crû à travers le monde depuis 2001, souvent en réponse à une intervention militaire américaine ».

  • en philosophant avec un brin d’amertume 带着一丝苦涩的高谈阔论。
  • vacciner contre
20190301-p27-afgane.txt · 最后更改: 2019/03/09 12:16 由 80.15.59.65