用户工具

站点工具


20190427-p28-palma

48 heures à palma

Vicky Chahine

La capitale des Baléares se découvre été comme hiver, en flânant le long de ses jolies ruelles piétonnes et en se prélassant sur ses terrasses avec vue imprenable sur la Méditerranée

VOYAGE PALMA (MAJORQUE, ESPAGNE)

Plus sage qu’Ibiza mais plus animée que Minorque, la capitale des Baléares n’attend pas l’été pour exister. Sur la côte sud de Majorque, plus grande île de l’archipel, Palma et ses 400 000 habitants se distingue de certains coins très bétonnés par ses jolies ruelles piétonnes au cœur du casco antiguo, son imposante cathédrale gothique revisitée par Gaudi et son port animé. Ajoutez un zeste de Juan Miro et un soupçon d’ensaimada, vous obtenez une bonne idée d’escapade au soleil à deux heures de Paris.

Jour 1

10 heures Llonget et café au lait

Palma ne manque pas de marchés, mais celui de Santa Catalina (1) dans le quartier du même nom, ancien fief des pêcheurs, est le plus vieux et le plus charmant. Dans cette halle du XIXe siècle à taille humaine, on débute sa journée dans le bar familial Joan Frau avec un llonget, ce petit pain fourré à la charcuterie ou au fromage, et un café amb llet (« café au lait » en majorquin). Le ventre plein, on flâne ensuite le long des stands pour rapporter des produits baléares : sel d’Es Salines, sobrasade – le saucisson local – ou encore oranges de Soller.

12 heures Gothique Gaudi

De Santa Catalina, on descend vers la mer pour longer les remparts du passeig de Sagrera et rejoindre la ville haute. C’est là que trône le monument emblématique de Palma : sa cathédrale, La Seu (2). Avec ses 6 600 m2 face à la mer inaugurés en 1601, l’imposant édifice de style gothique a été restauré au début du XXe siècle par Antoni Gaudi, qui l’a notamment éclairée avec des lampes en laiton posées sur un impressionnant baldaquin. Sur les côtés, plusieurs chapelles dont celle dédiée à saint Sébastien et celle plus moderne, en argile, signée Miquel Barcelo, l’un des peintres majorquins contemporains les plus connus.

14 heures Déjeuner au club

Allons encore plus près de l’eau, au club nautique de Palma. C’est au premier étage que se trouve El Nautico (3), le restaurant du groupe Tast qui possède plusieurs adresses en ville. Celle-ci n’est pas forcément la plus gastronomique (la carte se concentre sur les produits de la mer), mais la terrasse au décor maison de plage chic et sa vue sur les bateaux amarrés vaut le détour.

16 heures Coulisses arty

On profite de l’heure de la sieste pour aller à la Fundacio Pilar i Joan Miro à Cala Major, sur les hauteurs de Palma, que l’on rejoint du centre par un bus ou un taxi (une quinzaine de minutes). C’est là que l’artiste d’origine majorquine passa la fin de sa vie. Aujourd’hui, on peut visiter son atelier, conçu par son ami Josep Lluis Sert, l’architecte de la Fondation Maeght. Là, le temps paraît suspendu, entre les cartes punaisées aux murs, la blouse posée sur une chaise, le plan de travail constellée de taches de peinture. Plus loin, son deuxième atelier, Son Boter, avec des dessins de l’artiste sur les murs, un jardin de sculptures et un musée avec une collection permanente de quelque 7 000 œuvres sur différents supports, dont la haute sculpture Femme et oiseau (1962). Bon à savoir : l’entrée est gratuite le samedi à partir de 15 heures et le premier dimanche du mois.

  • le plan de travail: 工作台

20 h 30 Dîner à partager

De retour dans le centre de Palma, dîner de tapas incontournable, autour du chic Passeig del Born (4). Première option : Ombu avec sa terrasse sur la rue pour déguster des propositions créatives inspirées de l’Asie. Seconde option : Vermuteria la Rosa où l’on partage d’excellentes conserves de thon, de la tortilla faite minute et des pimientos del Padrón (petits poivrons frits) dans un décor avec carrelage blanc, tresses d’ail et grappes de tomates suspendues. Il faut juste s’armer de patience pour décrocher une table…

Jour 2

10 heures En voiture !

Pour rejoindre la petite ville de Soller, sur la côte nord escarpée de l’île, au cœur de la Serra Tramuntana, on grimpe dans le Ferrocarril, un train en bois datant de 1912. En une quarantaine de minutes, il relie la plaça d’Espanya à Palma à la plaça Constitucio à Soller (25 € l’aller-retour). En arrivant, on s’installe dans l’un de cafés de la place pour savourer un jus d’oranges pressées minute – les agrumes ont fait la réputation et la richesse de la ville –, en admirant la façade moderniste de l’église, œuvre de l’élève de Gaudi, Joan Rubio.

14 heures Un paysage de carte postale

Direction le port de Soller, à 3 kilomètres, en grimpant dans le tramway qui descend le long de la route et termine le long de la mer (7 € le trajet). Dans cette baie au paysage de carte postale, mieux vaut choisir avec soin sa terrasse sur la mer pour éviter les attrape-touristes. Poulpe de roche braisée et paellas de gambas de Soller chez Ses Oliveres ou cuisine bourgeoise classique chez Es Canyis. Promenade digestive sur le bord de mer agréable.

17 heures Orxata Time

De retour dans le centre-ville de Palma près de la carrer Colom, on s’arrête chez Ca’n Joan de S’aigo (5) pour une orxata, cette boisson fraîche typique à base d’amandes. Vaisselle en porcelaine au mur, chaises de bistrot et vieilles photos encadrées, ce café historique ouvert au début du XVIIIe siècle est resté dans son jus. L’orxata s’accompagne, en cas de petit creux, d’ensaimada, un gâteau à base de saindoux, ou de coca de patata, une brioche à la pomme de terre. En dehors des désormais incontournables chaînes de la fast fashion, les ruelles autour de la carrer Colom abritent encore des boutiques made in Majorque. A ne pas manquer : les espadrilles de bonne facture chez Monge et les paniers en osier de toutes les formes chez Mimbreria Vidal.

21 heures Chic soirée

A l’est de la baie, à 2 kilomètres du centre, se niche Portixol (6), un port fréquenté par la bourgeoisie locale. Dans le cadre classique de Sa Roqueta, on mange un excellent poisson grillé et une paella aux fruits de mer, selon la pêche du jour. Pour un dernier cocktail, il suffit de marcher quelques mètres jusqu’au Portixol, un boutique hotel à l’esprit scandinave avec bois sombre, canapés moelleux, grande bibliothèque et jazz en fond sonore.

20190427-p28-palma.txt · 最后更改: 2019/05/28 18:14 由 80.15.59.65