用户工具

站点工具


20190504-p19-vinci

France et Italie en thérapie de couple à Chambord

Emmanuel Macron et Sergio Mattarella, à la chapelle Saint-Hubert du château d’Amboise, le 2 mai. PHILIPPE WOJAZER/REUTERS Marc Semo Et Aureliano Tonet

Les deux pays ont profité du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci pour afficher leur réconciliation

REPORTAGE CHAMBORD (LOIR-ET-CHER) - envoyés spéciaux

A un génie aussi prolixe que Léonard de Vinci, il est tentant de faire dire tout et son contraire. La France et l’Italie ont profité du 500e anniversaire de sa mort, jeudi 2 mai, pour célébrer leur lien « indestructible », ainsi que l’a qualifié Emmanuel Macron au côté du président transalpin, Sergio Mattarella, lors d’une visite aux châteaux d’Amboise, du Clos-Lucé et de Chambord.

L’artiste toscan aurait tout aussi bien pu servir de symbole aux inimitiés franco-italiennes. N’a-t-il pas dessiné quantité de machines de guerre, quand il officiait à la solde des Sforza ? Puis ne s’est-il pas rallié à l’ennemi de la dynastie milanaise, François 1er ? Pire : n’a-t-il pas reconstitué, pour cet ultime mécène, la bataille de Marignan, lors d’un spectacle grandiose donné en 1518 à Amboise ?

  • l’artiste toscan: 指达芬奇
  • cet ultime mécène: 指Francois 1er。

Il n’empêche, c’est leur réconciliation que Paris et Rome se sont appliquée à mettre en scène, sous l’égide du génie de la Joconde : la brouille est bel et bien finie, après les tensions de ces derniers mois entre les autorités françaises et les leaders des deux partis populistes au pouvoir en Italie, Matteo Salvini, l’homme fort de la Ligue, et Luigi Di Maio, le chef de file du Mouvement 5 étoiles.

Les deux chefs d’Etat ont déposé une gerbe de lys blancs sur la tombe de l’artiste dans la chapelle Saint-Hubert du château d’Amboise. « La paix entre la France et l’Italie ? Il n’en est pas besoin tant les liens sont forts et ancrés dans l’histoire », a déclaré Sergio Mattarella au Clos-Lucé, qui fut la dernière résidence de Léonard. Avant de se rendre en Touraine, le président italien s’était recueilli à Notre-Dame, dans la matinée.

  • se recueillir: 默哀

De fait, les deux présidents sont toujours restés proches, y compris pendant les phases les plus aiguës de la crise. C’est un coup de téléphone d’Emmanuel Macron à Sergio Mattarella qui permit de calmer le jeu, début février, après le rappel de l’ambassadeur français à Rome, Christian Masset. Sans précédent depuis 1940, une telle décision visait à marquer le coup après des semaines de déclarations « outrancières » et d’« ingérence », Matteo Salvini traitant le président français d’« incapable », tandis que ce dernier pourfendait « la lèpre nationaliste ». « Macron a le syndrome du petit pénis », surenchérissait, le 28 janvier, le sous-secrétaire aux affaires étrangères, Manlio di Stefanio. Le 5 février, ce fut la provocation de trop : sans avertir les autorités françaises, Luigi Di Maio apportait son soutien aux « gilets jaunes », à Montargis, 130 kilomètres au nord-est de Chambord.

  • outrancière: extrême
  • ingérence: interference
  • la lèpre nationaliste: 民族主义的麻风病

La polémique

Autant de saillies qui se nourrissent de contentieux bien réels. Notamment l’amertume, côté italien, d’avoir été laissé seul face à la crise migratoire ; une méfiance, aussi, vis-à-vis de l’activisme français sur le dossier libyen, ancienne colonie italienne, même si désormais Rome et Paris ont rapproché leur position. D’ici aux élections européennes, les passes d’armes peuvent reprendre. Car pour la Ligue comme pour les 5 étoiles, Emmanuel Macron est une cible idéale, symbole des élites que ces deux mouvements abhorrent.

  • saillie: 突出点
  • amertume: 苦涩
  • les passes d’armes: 交锋

Mais le pic de la crise semble révolu. C’est du moins ce que cherche à démontrer cette rencontre sous le signe des arts et des sciences. Avant d’être célébrées le 2 mai, les relations culturelles n’avaient pas été épargnées par les crispations. L’accord sur le prêt par l’Italie de tableaux de Léonard de Vinci en échange d’œuvres de Raphaël, dans la perspective d’expositions au Louvre et au musée du Quirinal, a un temps paru être menacé. La sous-secrétaire d’Etat italienne à la Culture, Lucia Borgonzoni, membre de La Ligue, avait déclenché une polémique en novembre à ce sujet : « Léonard est italien, il est seulement mort en France, avait-elle souligné. Les Français ne peuvent pas tout avoir ! » Une rencontre, fin février, à Milan entre les ministres de la culture Alberto Bonisoli et Franck Riester a permis de résoudre le différend. Avant que, le 2 mars, Emmanuel Macron ne s’épanche sur son rapport « intime » à la Botte et à ses artistes, au cours d’une émission de la Rai.

  • révolu:过去了
  • être épargnées par les crispations: spared by the tensions。
  • résoudre le différend: 解决争端
  • s'épancher sur: 倾诉衷肠
  • la Botte: 靴子国,指意大利。
  • la Rai: 意大利电视台

C’est pour une large part sur le divan de la conseillère culture de l’Elysée, Claudia Ferrazzi, une énarque discrète, née à Bergame, il y a quarante-deux ans, que s’est jouée la thérapie du couple franco-italien. A ses interlocuteurs transalpins, elle a assuré que le surmoi hexagonal était moins développé qu’ils ne l’imaginaient ; aux Français, elle a répété que l’Italie ne se résumait pas aux pulsions langagières de certains de ses leaders. L’aboutissement de cette cure croisée s’est donc tenu autour de l’escalier à double révolution du Château de Chambord, rêvé il y a cinq siècles par Léonard de Vinci, et dont Renzo Piano confesse s’être inspiré pour le Centre Pompidou : « Il faudrait que je me lance dans une psychanalyse pour comprendre tout ce que je dois à Léonard, a déclaré l’architecte génois devant une foule de jeunes Français et Italiens. Comme tous ceux qui œuvrent à la beauté, Léonard nous apprend à observer, à interpréter. »

  • une énarque discrète: 一个低调的国家政治学院毕业生
  • surmoi: superego
  • les pulsions langagières: 语言的冲动
  • l’aboutissement: résultat
  • l’escalier a double révolution: 双转轴楼梯

« Le grand Léonard resta toute sa vie infantile par bien des aspects, écrivait Sigmund Freud. Il continua de jouer même à l’âge adulte. » A Chambord, la jeunesse, justement, s’avère l’objet de toutes les attentions. Dépêché par la Scala de Milan, un chœur de voix enfantines entonne Carmen de Bizet, sous le regard ébaudi de l’animateur Stéphane Bern, autre ordonnateur des festivités : « Nous marchons la tête haute, comme de petits soldats ! » Les chants juvéniles scandent les quatre « échanges » avec des figures artistiques et scientifiques des deux pays. Outre Renzo Piano, l’écrivain Alessandro Baricco, les cosmonautes Thomas Pesquet et Samantha Cristoforetti et les physiciens Fabiola Gianotti et Gabriel Chardin s’entretiennent avec près de 600 lycéens, étudiants et doctorants, selon le principe de la « bottega », ces ateliers de la Renaissance qui voyaient un maître transmettre son savoir à ses disciples.

  • la Scalia de Milan: 米兰歌剧院
  • un chœur de voix enfantines: 童声合唱团
  • entonner:开始唱
  • Carmen de Bizet:比才的卡门
  • le regard ébaudi: 喜悦的眼神
  • ces ateliers de la Renaissance: 文艺启蒙时期的工作室

Apprendre l’italien

Il n’y a pas de traducteur. Tant mieux pour Lilou, une lycéenne orléanaise qui apprend la langue de Dante depuis la sixième, séduite par « sa beauté ». Elle boit les paroles de Renzo Piano, qui invite l’auditoire à reconsidérer cette « construction de paix et de beauté », précisément, qu’est l’Europe. En revanche, Kevin, en bac pro à Blois, option restauration de bâtiment, ne comprend pas un traître mot : « Il n’y a pas de cours d’italien dans notre lycée, dommage… Par contre, à Piacenza, lors d’un voyage scolaire, on a restauré des fresques, dans un édifice que la mairie a confisqué à la Mafia. J’ai découvert le travail à la chaux, les Italiens sont très forts dans ce domaine. »

  • auditoire: audience
  • ne comprend pas un traître mot: do not understand a single word
  • un voyage scolaire: 修学旅行

En coulisse, Claudia Ferrazzi assure avoir « entendu » les doléances d’universitaires déplorant que la réforme de l’enseignement secondaire se traduise par la raréfaction de cours d’italien. « Il faut donner envie aux jeunes Français d’apprendre cette langue, et ça passe d’abord par l’offre de contenu », glisse la conseillère qui a importé de son pays natal l’idée d’un « passe culture » numérique pour les jeunes de 18 ans. La Renaissance, disait Freud, est d’abord affaire de libido. « La Renaissance, appuie Emmanuel Macron au Clos-Lucé, a été un temps extrêmement fort de l’amitié entre l’Italie et la France. » Il se trouve que la liste aux élections européennes de son parti, La République en marche, s’appelle précisément ainsi : Renaissance. On connaît lapsus plus discret.

  • en coulisse: in the background
  • la raréfaction: 短缺
  • lapsus: slip
20190504-p19-vinci.txt · 最后更改: 2019/05/04 00:33 由 82.251.53.114