用户工具

站点工具


20190506-p4-chine

En Chine, les commémorations du 4 mai 1919 sous contrôle

Frédéric Lemaître

Xi Jinping s’efforce de célébrer les 100 ans du mouvement anti-impérialiste, cher au Parti communiste, sans réveiller la contestation de 1989

PÉKIN - correspondant

La scène est saisissante. Dans l’immense Palais du peuple qui donne sur la place Tiananmen, Xi Jinping fait la leçon à des milliers de jeunes communistes. En ce mardi 30 avril, le président chinois, également secrétaire général du parti communiste chinois (PCC), est entouré des principaux dirigeants du pays, mais comme la caméra ne le filme qu’en gros plan, on l’imagine seul. Face à lui, d’innombrables jeunes gens – tous ont moins de 28 ans – assis, impeccablement alignés.

  • saisissante: 惊人的
  • filmer en gros plan: 全景摄影
  • innombrable: 不计其数的

On distingue surtout quatre carrés d’environ 120 personnes, vêtues d’uniformes bleus, blancs, roses et mauves, ainsi qu’un cinquième carré composé de militaires. Devant eux, d’autres jeunes, scientifiques, fonctionnaires ou ouvriers, portent des écussons ou des médailles. La caméra s’attarde sur une jeune fille, toute de rose et de blanc vêtue, mais à qui il manque un bras. Sur sa poitrine, la médaille du « travailleur modèle ». Alors qu’il est difficile, dans la vraie vie, de rencontrer un jeune Chinois sans son téléphone portable, ces milliers de jeunes gens couchent sagement sur le papier la leçon du professeur Xi, équipés du même stylo blanc et du même bloc-notes.

  • écusson: 勋章,纹饰
  • s’attarder sur: 停留在
  • travailleur modèle: 劳动模范

Même s’il n’a évidemment rien à craindre d’un tel auditoire trié sur le volet, le numéro un chinois n’a pas forcément la tâche facile. En ce 30 avril, cet homme qui a fait de la stabilité du pays une vertu cardinale doit en effet rendre hommage à des jeunes contestataires : les initiateurs du mouvement du 4 mai 1919. Ce jour-là, 3 000 étudiants manifestaient dans Pékin contre le traité de Versailles, qui attribue au Japon et non à la Chine une partie de la province du Shandong détenue jusque-là par l’Allemagne. Pourtant, en 1917, la Chine s’était rangée aux côtés des alliés.

Eminemment progressiste

Anti-impérialiste, ce mouvement du 4 mai est également éminemment progressiste. Les nouveaux intellectuels dont font partie les futurs fondateurs du PCC souhaitent mettre « à bas la boutique Confucius ». Ils rêvent d’émanciper le pays et d’y introduire « Madame Science et Madame Démocratie » en s’inspirant des Lumières occidentales.

  • mettre a bas la boutique Confucius: 打倒孔家店
  • des Lumières occidentales: 西方的启蒙运动先贤

Pour nombre d’historiens et d’intellectuels, 1919 fut une année décisive dans l’histoire chinoise. Soixante-dix plus tard, au printemps 1989, des milliers d’étudiants, assoiffés de démocratie, se référeront d’ailleurs à leurs aînés, avant d’être sauvagement réprimés dans la nuit du 3 au 4 juin, sur cette même place Tiananmen.

  • assoiffés de démocratie: 渴望民主

Pour Xi Jinping, la leçon de 1919 est claire : « Une personne se couvre de honte si elle n’est pas patriote, si elle trompe ou trahit la patrie. Il n’y a de place nulle part pour ce genre de gens. »Mais qu’est-ce qu’être patriote ? « Dans la Chine d’aujourd’hui, l’essence du patriotisme consiste à conjuguer l’amour du pays avec l’amour du parti et du socialisme », précise-t-il.

« La jeunesse, dans la nouvelle ère, doit obéir au parti et suivre le parti, a-t-il insisté. Vous devez contribuer au développement de la Chine et porter haut toute votre vie la bannière du patriotisme. » Les étudiants ont donc eu raison de se révolter en 1919, mais puisque le PCC qui verra le jour en 1921, est l’héritier de cette révolte et qu’il est aujourd’hui au pouvoir, la jeunesse chinoise doit lui obéir. CQFD.

  • CQFD:证毕

Ce discours laisse évidemment plus d’un observateur sceptique. « Xi n’a pas mentionné Madame Démocratie et Madame Science, les deux notions portées par le mouvement d’émancipation de 1919 », note Willy Lam, un universitaire de Hongkong. Non seulement Xi Jinping n’y a pas fait référence, mais, depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, il ne cesse de limiter la liberté d’expression, y compris des universitaires.

Alors qu’en ce printemps 2019, le pouvoir célèbre le mouvement de mai 1919, mais interdit la moindre référence à celui du printemps 1989, des tensions sont perceptibles sur le plus prestigieux campus universitaire du pays, celui de l’université pékinoise de Tsinghua, là même où Xi Jinping a fait ses études. Un mois avant la célébration, le 28 avril, de son 108e anniversaire, l’université a suspendu l’un de ses enseignants, Xu Zhangrun, juriste de 56 ans coupable d’avoir osé critiquer à l’été 2018 le culte de la personnalité autour de Xi Jinping ainsi que la décision de celui-ci de modifier la Constitution pour devenir président à vie.

  • le culte de la personnalité: 个人崇拜
  • président a vie: 终身主席

Hommage non prévu

Dans un long texte intitulé « craintes imminentes, espoirs immédiats », Xu Zhangrun manifestait également « l’espoir » de voir « réhabiliter le 4 juin » 1989. Officiellement, le recours à l’armée fut nécessaire pour mater une« rébellion contre-révolutionnaire ». Xu Zhangrun n’a évidemment pas été invité aux cérémonies marquant les 108 ans de Tsinghua. Toutefois, le professeur entendait célébrer celui-ci à sa façon, en allant, avec quelques collègues, déposer une poignée de fleurs au pied de la stèle de Wang Guowei, érigée sur le campus de l’université. Ecrivain et historien, cet enseignant de Tsinghua qui s’est suicidé en juin 1927 est devenu un symbole de la liberté intellectuelle et de l’indépendance d’esprit.

  • réhabiliter le 4 juin: 为六四平反
  • la stèle de Wang Guo Wei: 王国维纪念碑

Gênée par cet hommage non prévu par le programme officiel, la direction de l’université n’a rien trouvé de mieux que d’entreprendre des travaux autour de la stèle le 25 avril et de cacher celle-ci derrière une palissade bleue. Pour ne pas provoquer d’incident, les ouvriers du chantier auraient toutefois reçu comme instruction officieuse d’entrouvrir la palissade le 28 et de laisser passer les personnes désirant approcher la stèle « par groupe de deux au maximum », rapporte le site China Heritage.

  • une palissade bleue: 蓝色围挡

Sur ce site, on voit d’ailleurs Xu Zhangrun entouré de 27 personnes d’un âge respectable poser fièrement le 28 avril devant une palissade bleue qui, précise China Heritage, a au final été retirée dès le 30 avril. « Nous sommes tous des Xu Zhangrun », auraient déclaré les participants à cet hommage teinté de subversion. De fait, dès la mi-avril, des centaines de personnes, dont 300 universitaires (en fonction ou retraités) et étudiants de Tsinghua, ont signé une pétition demandant sa réhabilitation.

  • teinté de subversion: 造反的色彩

Cette année, le gouvernement a, fait exceptionnel, décrété que la période du 1er au 4 mai serait fériée. Une décision qui a notamment comme conséquence de rendre déserts les campus universitaires.

20190506-p4-chine.txt · 最后更改: 2019/05/05 08:40 由 82.251.53.114