用户工具

站点工具


20191007-p11-asile

Demandes d’asile : « On cherche à creuser les récits »

Julia Pascual

L’Ofpra traite près de 10 % de demandes venues d’Albanie ou de Géorgie, des pays pourtant dits « sûrs »

REPORTAGE

NICE - envoyée spéciale

Si vous deviez retourner en Albanie, quels sont les problèmes que vous rencontreriez ? » D’abord, le silence. Puis la jeune fille explique qu’elle n’a pas les mots. Et pleure. Voilà une heure qu’elle répond aux questions d’un agent de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), qui examine sa demande d’asile. Elle a parlé de sa famille, de son pays… Elle va maintenant expliquer qu’elle a été violée par son patron, sous la menace d’un couteau. Qu’elle a continué de subir son harcèlement téléphonique et son chantage, même après avoir quitté son travail. « Tu as un mois pour revenir », l’a-t-il sommée. Elle a quitté le pays.

  • subir son harcèlement téléphonique et son chantage: 遭受电话骚扰和勒索
  • sommer: 督促

Dans les locaux de la préfecture des Alpes-Maritimes, à Nice, d’ordinaire dévolus aux entretiens de naturalisation, une équipe de l’Ofpra examine des demandes de protection de ressortissants albanais, géorgiens et serbes. Ce genre de mission délocalisée, loin du siège de l’office à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), est fréquent. Cela permet de traiter plus rapidement un afflux de demandes sur un territoire. Celles en provenance de Géorgie et d’Albanie se rangent aujourd’hui au second et troisième rang de la demande d’asile en France, derrière la demande afghane. Ces deux nationalités représentent depuis le début de l’année environ 4 800 demandes chacune (respectivement 6 160 et 5 609, si on y inclut les mineurs). Pourtant, les deux Etats sont dits « sûrs », c’est-à-dire qu’ils veillent au respect de l’Etat de droit.

« Contournement »

Cette situation nourrit depuis plusieurs années une suspicion à l’égard du bien-fondé des demandes d’asile. Devant le Conseil de l’Europe, à Strasbourg, mardi 1er octobre, Emmanuel Macron a pointé du doigt des « pays profondément sûrs qui sont, pour certains, en train de vouloir ouvrir des négociations avec l’Union européenne ». Pour le chef de l’Etat, « la demande d’asile est l’objet, de manière évidente, d’un contournement, si ce n’est un détournement ».

  • le bien-fondé: 法律依据
  • contournement
  • détournement

Les autorités tentent d’en diminuer la portée. Depuis la loi asile et immigration de 2018, un ressortissant d’un pays d’origine sûr peut être expulsé dès sa demande rejetée, nonobstant un éventuel appel de la décision. De même, un texte à l’étude au Conseil d’Etat prévoit une diminution de 25 % de leur allocation pour demandeur d’asile dès le rejet en première instance. Le gouvernement réfléchit enfin à réformer la couverture maladie des demandeurs d’asile, alors qu’il considère qu’une partie d’entre eux – et notamment les Géorgiens – viennent en France pour bénéficier de soins médicaux.

  • nonobstant: en dépit de

Dans les bureaux de la préfecture des Alpes-Maritimes, l’officière de protection Julia n’a pas eu vent des polémiques en cours. Son travail est le même, qu’elle instruise une demande géorgienne, afghane ou bangladaise. En entretien, elle cherche à « établir des faits », « comprendre et analyser la situation de la personne dans son pays d’origine ».

  • Avoir vent de: être informé de qch.

Lorsqu’une famille albanaise prétend être poursuivie par la mafia locale à cause d’un conflit foncier ; qu’un Géorgien dit être persécuté pour avoir refusé de poser une bombe à la frontière entre la Géorgie et le territoire séparatiste d’Ossétie ; qu’une Géorgienne déclare échapper aux violences de son ex-mari… « Il n’y a pas de catégorie à part, assure à son tour l’officière de protection Delphine. On cherche à creuser les récits, à savoir ce qui est arrivé à la personne et ce qui fait qu’elle ne peut plus vivre dans son pays. »

  • Un conflit foncier: 地产纠纷
  • creuser les récits: 深入研究这些故事

Dans son rapport d’activité de 2018, la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) évoquait, à propos de la jeune démocratie géorgienne, une demande très hétérogène, portée à la fois par des opposants politiques pro-occidentaux ou des personnes originaires d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie, deux régions sécessionnistes passées sous contrôle russe en 2008. La demande est aussi liée à des problématiques sociétales (violences domestiques, minorités sexuelles) ou à « des conflits d’ordre privé, parfois adossés à un contexte de criminalité ».

Quant à l’Albanie, la cour mentionne une « dépression économique et sociale » et un phénomène de report des flux migratoires vers la France depuis les crises économiques grecques et italiennes et la diminution drastique des protections accordées par d’autres Etats (comme l’Allemagne). « La principale problématique mise en avant par les requérants albanais demeure la vendetta, les autres demandes relevant de la sphère sociétale », précise le rapport.

« Pression insidieuse » du ministère

Ce matin-là, justement, Delphine examine une demande albanaise. Et ses échanges avec le jeune homme qui lui fait face sont laborieux. Il dit avoir quitté son pays, car son mariage aurait ravivé un conflit entre sa famille et celle de sa femme. Son beau-frère l’aurait agressé plusieurs fois et le menacerait de mort. Ses propos, traduits par une interprète, laissent parfois apparaître des contradictions sur le déroulé des événements. « Votre épouse ne m’a pas expliqué la même chose », lui fait remarquer Delphine. Puis, « si vous voulez revenir sur ce que vous venez de m’expliquer, vous pouvez le faire ». L’entretien dure un moment. Pendant ce temps-là, l’officière Julia a attendu sans succès les demandeurs d’asile géorgiens qu’elle avait convoqués. « Sans qu’on sache le quantifier, ce sont des demandeurs qui font notamment valoir des pathologies assez lourdes pour demander des reports d’entretien », explique Julien Boucher, le directeur de l’Ofpra.

En 2018, seulement 6 % des demandes géorgiennes et 17 % des demandes albanaises ont donné lieu à une protection – si l’on additionne les décisions de l’Ofpra et de la CNDA. « Chaque demande doit faire l’objet d’un examen individuel aussi approfondi que nécessaire », souligne Julien Boucher. Mais il ajoute : « D’un point de vue global, qu’une part significative de la demande d’asile soit le fait de ressortissants pour lesquels les taux de protection sont très faibles, ce n’est pas satisfaisant. Cela pèse sur le système d’asile et sur le dispositif d’accueil. »

Mauvais accueil des migrants, augmentation de la demande d’asile (+ 20 % en 2018) et des budgets afférents… A l’approche du débat parlementaire sur l’immigration, le gouvernement n’hésite pas à mettre en cause la trop grande bienveillance française. Dans un document préparatoire diffusé aux députés LRM et MoDem, un tableau souligne les « disparités au sein de l’Union européenne sur le taux d’acceptation des demandes d’asile ». La France y apparaît plus protectrice que l’Allemagne, où les taux de protection des Albanais et Géorgiens n’atteignent pas 1 %. L’argument fonctionne, à en croire ce député de la majorité convaincu qu’« il faut changer les “guidelines” [lignes directrices] de l’Ofpra ».

  • des budgets afférents: 相应的预算

Le personnel de l’office a toujours été attaché à son indépendance et son statut prévoit qu’il ne reçoive « aucune instruction » dans l’exercice de sa mission. Toutefois, « il y a une pression insidieuse du ministère de l’intérieur », reconnaît une source en interne. « L’Ofpra et la CNDA font leur boulot, il n’y a pas de sujet là-dessus », insiste Pierre Henry, directeur général de l’association France terre d’asile. « Si l’Allemagne a réussi à réduire la demande d’asile albanaise, souligne Jean-Christophe Dumont, économiste à l’Organisation de coopération et de développement économiques, c’est grâce à une approche globale. Ils ont accéléré le traitement des demandes d’asile, lutté contre les réseaux, fait des campagnes de communication dans le pays… Et ils ont aussi ouvert un canal légal d’immigration par le travail. » En 2017, 25 000 Albanais sont ainsi arrivés outre-Rhin.

20191007-p11-asile.txt · 最后更改: 2019/10/20 12:05 由 82.251.53.114