用户工具

站点工具


20191025-p31-tolkien

Vincent Ferré : « La réception de l’œuvre de Tolkien est une série de malentendus »

  • malentendu: 误解

Propos Recueillis Par Macha Séry L’un des meilleurs spécialistes français de l’auteur britannique, et l’un des commissaires de l’exposition de la BNF, évoque un territoire littéraire méconnu

  • méconnu: 不被赏识的,不为人知的

Co-commissaire de l’exposition « Tolkien, voyage en Terre du Milieu », proposée par la BNF, et codirecteur du catalogue qui en est issu (lire ci-dessous), Vincent Ferré est l’un des plus éminents spécialistes du créateur de la Terre du Milieu, auquel il a consacré plusieurs ouvrages, dont le Dictionnaire Tolkien, réédité par Bragelonne.

C’est la toute première fois que la BNF consacre une rétrospective à un auteur étranger qui n’a pas eu de lien avec l’institution de son vivant. Pourquoi ce choix ?

Une exposition organisée par la Bibliothèque bodléienne, détentrice d’une grande partie des archives de Tolkien, s’est tenue à Oxford en 2018. La BNF a été sollicitée pour la recevoir. Mais cela n’avait pas le même sens de présenter Tolkien en son fief, presque un lieu de pèlerinage, en tout cas un territoire connu des initiés, que de montrer des manuscrits et des cartes à un public plus large. Pour les visiteurs continentaux – car ils viendront non seulement des pays francophones, mais aussi d’Espagne, d’Allemagne et d’Italie –, il fallait une médiation culturelle qui permette de pénétrer dans cet imaginaire très anglais. L’exposition de la BNF porte donc sur l’homme dans son époque, son milieu, sur le monde cohérent et vraisemblable qu’il a créé dans ses fictions, le tout solidement contextualisé.

  • la Bibliothèque bodleienne: 牛津大学最著名的图书馆
  • détentrice: 收藏者。这里指前面提到的图书馆
  • un lieu de pèlerinage: 朝拜的圣地
  • les initiés: 热衷于某事某人的人们
  • les visiteurs continentaux: 来自欧洲大陆的参观者

Tolkien n’est-il pas un artiste complet, en ce sens qu’il a lui-même illustré l’univers de la Terre du Milieu ?

Ce sera sans doute une découverte pour les visiteurs. Tolkien a d’abord été, dans sa jeunesse, un poète et un aquarelliste. Père de famille, il illustre Monsieur Merveille [1982 ; La Mercurie, 2009], les Lettres du Père Noël [1976 ; Christian Bourgois, 2004], Roverandom [1998 ; Christian Bourgois, 1999] pour ses enfants, avant Le Hobbit. Et dans les manuscrits de ses textes principaux, il multiplie croquis, cartes, représentations des lieux… Dans sa correspondance, partiellement publiée après sa mort [Lettres, 1981 ; Christian Bourgois, 2005], Tolkien souligne la manière dont il « visualise » son univers imaginaire.

  • aquarelliste: 水彩画家
  • croquis: 草图

« Le Hobbit » (1937) et « Le Seigneur des anneaux » (1954-1955) ne sont-ils donc pas les arbres qui cachent la forêt, l’immense territoire littéraire légué par Tolkien ?

  • le Seigneur des anneaux: 指环王

Absolument. Il faut voir la réception de l’œuvre de Tolkien comme une série de malentendus. Voilà un écrivain qui a poursuivi toute sa vie le rêve de publier un texte, Le Silmarillion [1977], qu’il n’a pas réussi à achever parce qu’il a été perpétuellement interrompu par ses travaux à Oxford ou des commandes d’éditeurs. A l’origine, Le Hobbit fait partie des histoires inventées pour ses enfants. Sa publication, en 1937, alors que Tolkien écrit depuis vingt ans des légendes tantôt en vers, tantôt en prose, est accidentelle. Une ancienne étudiante de Tolkien transmet le manuscrit à un éditeur qui s’enthousiasme pour le récit, lequel devient aussitôt un classique de la littérature jeunesse, en Angleterre et aux Etats-Unis. L’éditeur exige la suite. Il faut dix-sept ans à Tolkien pour écrire Le Seigneur des anneaux, un texte de 1 000 pages qui n’est en rien une suite de ce récit pour enfants – même s’il y a un passage de relais chez les personnages et que l’anneau sert de lien entre les deux œuvres.

  • tantôt en vers, tantôt en prose: 一会儿用诗歌体,一会儿用散文体

Tolkien écrivait ce qu’il avait envie de lire et de faire lire à ses enfants ou à ses proches amis. Très souvent, il rangeait ses manuscrits dans un tiroir. L’un de mes textes préférés s’intitule La Légende de Sigurd et Gudrun [2009 ; Christian Bourgois, 2010], une réécriture en anglais moderne des mythologies nordiques, que l’on connaît surtout à travers leur version allemande médiévale et dont Richard Wagner s’est inspiré pour sa tétralogie, L’Anneau du Nibelung [1848-1874]. Dans les années 1920, Tolkien s’inquiétait du fait que les nazis commençaient à confisquer cet imaginaire. Il a rédigé La Légende… pour faire contrepoids et faire découvrir ce patrimoine littéraire aux Britanniques.

  • les mythologies nordiques: 北欧神话
  • tétralogie: 四部曲
  • faire contrepoids: 抗衡

Son activité d’écrivain, d’auteur de poèmes épiques et de récits tournés vers le passé s’est télescopée avec son activité professionnelle à l’université d’Oxford, où Tolkien enseignait la littérature médiévale. Il a plusieurs facettes. En Grande-Bretagne, il est connu pour ses essais théoriques autant que pour ses romans, comme Umberto Eco en Europe continentale. Ces textes universitaires et ses nombreuses traductions font autorité, quarante-cinq ans après sa mort. Tel est par exemple le cas de ses essais Les Monstres et les Critiques et Du conte de fées [1936 et 1939 ; Christian Bourgois, 2006], dont s’est très largement inspiré Bruno Bettelheim pour Psychanalyse des contes de fées [Robert Laffont, 1976].

  • poèmes épiques: 史诗
  • la littérature médiévale: 中世纪文学
  • faire autorité 成为权威

Mais tout est lié. Ainsi, à partir de 1917, Tolkien injecte dans son œuvre une grande partie de son érudition en matière de littératures médiévales, nordique et finlandaise. Il était pleinement philologue : pour lui, inventer des idiomes, par exemple les langues elfiques, c’était comme composer de la musique. Formé en latin et en grec, il connaissait aussi le finnois, le vieil islandais et même le gothique.

  • philologue: 语文学家

Les deux cycles cinématographiques de Peter Jackson (2001-2003 et 2012-2014) sont-ils fidèles au livre ?

En théorie, il s’agit d’adaptations mais, en réalité, ce sont des films de Peter Jackson enracinés dans l’œuvre de Tolkien. Ils ne sont fidèles ni à la lettre ni à l’esprit car ce sont des longs-métrages à grand spectacle alors que les récits sont lents et plutôt contemplatifs. Reste que Tolkien est le père de la fantasy moderne, par laquelle il redistribue des éléments qui composent le monde. Pour ne citer que celles-là, les sagas Harry Potter et Game of Thrones ont été profondément influencées par son œuvre.

  • en théorie: 理论上
  • ils ne sont fidèles ni à la lettre ni à l’esprit: 这些电影不管是形式到内容都并没有忠于原著
  • reste que = il reste que = it remains that…
  • pour ne citer que celles-la = to name a few,
20191025-p31-tolkien.txt · 最后更改: 2019/12/11 12:56 由 80.15.59.65